Pierre Clémenti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pierre Clementi)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre Clémenti (homonymie).
Pierre Clémenti
Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 57 ans)
Paris, France
Profession Acteur, réalisateur

Pierre Clémenti est un acteur et réalisateur français, né le à Paris, ville où il meurt le (à 57 ans) dans le 14e arrondissement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Paris et né de père inconnu, Pierre Clémenti est élevé avec son frère par sa mère Rose Clémenti, concierge d'origine corse[1]. Après son certificat d'études primaires, il est télégraphiste et chasseur à l'Hôtel Littré à Paris. Il suit ensuite les cours de Charles Dullin, les cours d'art dramatique du Vieux Colombier[2] et du École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre , puis fait ses premiers pas au théâtre dans Il faut passer par les nuages sous la direction de Jean-Louis Barrault, avant de rejoindre la troupe de Marc'O.

Il a travaillé avec plusieurs réalisateurs français, notamment (Michel Deville, Philippe Garrel, Jacques Rivette, etc.) et étrangers (Luchino Visconti, Luis Buñuel, Bernardo Bertolucci, Pier Paolo Pasolini, Glauber Rocha.

Il a été marié avec l'actrice Margareth Clémenti (née Le-Van, 1948) dont il a eu un enfant, Balthazar, né juillet 1965. Puis il a été marié avec Nadine, mère de son second fils, Valentin Clémenti-Arnoult.

Il meurt le 27 décembre 1999, à l'âge de 57 ans des suites d’un cancer du foie[3]. Sa tombe se trouve au cimetière du village de Soucy (Yonne)[4].

Faits divers[modifier | modifier le code]

En juin 1971, soupçonné de détention et de consommation de drogue, il est arrêté à Rome. Il passe 17 mois en prison avant d'être relâché pour insuffisance de preuves. Après sa libération, il publie un livre, en 1973, Quelques messages personnels, à l'initiative de Balthazar Clémenti qui signe la préface, aux éditions Folio Gallimard : réquisitoire contre la justice et les conditions d'emprisonnement, mais aussi témoignage qui retrace les épisodes essentiels de son expérience artistique. Il est également l'auteur d'une pièce de théâtre, Chronique d'une mort retardée.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

traductions italiennes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bios / Pierre Clémenti », sur première.fr,
  2. Jean-Pierre Léonardini, « Pierre Clémenti. L'acteur s'est éteint à cinquante-sept ans, sans avoir jamais trahi son violent désir d'exigence », sur Humanité.fr,
  3. Frédéric Bonnaud, « Pierre Clémenti – L’ange noir », sur lesinrocks.com,
  4. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Le Cherche midi, , 385 p. (ISBN 9782749121697, lire en ligne), p. 274.
  5. Le Catalogue des maquettes de Théâtre de l'Association de la Régie Théâtrale.
  6. « 1989 », sur printempsdescomediens.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jeanne Hoffstetter, Pierre Clémenti, roman, Denoël, 2006
  • Stéphan Lévy-Kuentz, Tombeau de Pierre Clémenti, éditions Derrière la salle de bains, 2009
  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus 694 portraits, 2147 noms, Mormoiron, Y. Foucart, , 1185 (ISBN 978-2-9531-1390-7)
  • Doris Peternel, « Pierre Clémenti, cinéaste », La furia umana, no 4, [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]