Pasquale Abate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pasquale Abate
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 24 ans)
CosenzaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Militant politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata

Pasquale Abate, né le à San Fili et mort le à Cosenza, est un patriote italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pasquale Abate est le fils d'un propriétaire terrien. Il est arrêté le 3 août 1837 pour avoir participé aux émeutes de Cosenza qui ont débuté le 22 juillet devant la prison et se poursuivent jusqu'au 31 juillet par une tentative d'insurrection facilement contenues par les troupes royales[1]. Les libéraux, pour impliquer la population, soutiennent même que la responsabilité de l'épidémie de choléra, alors en cours, est due au gouvernement des Bourbon de Naples. En réaction, les autorités accusent les révolutionnaires d'«avoir dispersé des substances pernicieuses afin de favoriser la diffusion de rumeurs alarmantes et inciter à renverser l'ordre public»[2].

Abate est jugé par une cour martiale créée par l'intendant De Liguori, après que le défenseur Gaetano Bova ait en vain essayé de soustraire son client de la juridiction d'un tribunal civil. Abate est condamné à mort le 31 août et est exécuté deux jours plus tard, avec d'autres patriotes: Luigi Stumpo ufficiale, Luigi Belmonte sacerdote, Carmine Scarpelli e Luigi Clusi[3],[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cfr G. La Cecilia, 1861, p. 924
  2. Cfr. G. Ricciardi, F. Latteri, 1863, p. 248 en ligne
  3. Cfr. P. Preto, 1987, p. 162
  4. Cfr. M. D'Ayala, 1860, p.38

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it)G. Pizzuti, «Gli avvenimenti cosentini del 1837». In: Calabria nobilissima, IX, 1955
  • (it)F. Russo, «Pasquale Abate» dans Dizionario Biografico degli Italiani, Rome, Istituto dell'Enciclopedia Italiana, 1960 (en ligne)
  • (it) Giuseppe Ricciardi, Francesco Lattari, Storia dei fratelli Bandiera [A. and E.] e consorti, Florence, Felice Le Monnier, 1863.
  • (it) Paolo Preto, Epidemia, paura e politica nell'Italia moderna, Laterza, 1987
  • (it) Giovanni La Cecilia, Storie segrete della familia Reali o Misteri della vita intima dei Borboni di Francia, di Spagna, Di Parma, Di Napoli e della famiglia Absburgo-Lorena d'Austria e di Toscana, Gênes, Cecchi e Armanino ed., 1861
  • (it) Davide Andreotti, Storia dei cosentini, Pellegrini ed., 1978
  • (it) Mariano d'Ayala, Vita del re di Napoli, Naples, F.lli de Angelis ed., 1860

Source de la traduction[modifier | modifier le code]