Parti communiste maoïste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parti communiste maoïste
Image illustrative de l'article Parti communiste maoïste
Logotype officiel.
Présentation
Fondation 2001 (PCmF)
Décembre 2015 (PCm)
Publications Le Drapeau rouge
Idéologie Marxisme-léninisme-maoïsme
Couleurs Rouge
Site web http://www.pcmaoiste.org/

Le Parti communiste maoïste (abrégé en PCm) est un parti politique marxiste-léniniste-maoïste en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le parti est issu d'un processus d'unification qui a eu lieu entre 2013 et 2015 dont le but était de rassembler les organisations et individus se revendiquant du marxisme-léninisme-maoïsme en France.

En décembre 2015, l'annonce de la fin du processus d'unification a eu lieu et le Parti communiste maoïste fut officiellement annoncé comme fondé[1].

Le PCm a été actif dans différentes luttes dont le mouvement contre la loi travail en 2016[2] (on retrouve le drapeau du PCm dans les manifestations à Paris notamment), celui pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah ou encore "Justice pour Théo" et "Justice pour Shaoyo Liu" contre les violences policières, présence illustrée dans la vidéo de présentation du parti[3].

Idéologie[modifier | modifier le code]

Le PCm rejette le réformisme, le révisionnisme et l'opportunisme. C'est pour cela que le parti ne se présente pas aux élections, et appelle à un boycott actif de celles-ci. Dans le cadre de l'élection présidentielle de 2017, le PCm a été actif au sein de la campagne Boycott 2017.

Pour le PCm, la prise du pouvoir doit se faire au travers d'une guerre populaire prolongée.

L'idéologie du PCm est exposé dans sa publication « Textes de base du Parti communiste maoïste », issu du Congrès d'Unification[4].

International[modifier | modifier le code]

Des militants du PCm à la Marche pour la justice et la dignité à Paris, le 19 mars 2017.

Le PCm soutient les partis et organisations engagées dans des guerres populaires (comme aux Philippines, en Inde, en Turquie ou au Pérou), et dans les luttes de libération nationales (Palestine, Kurdistan, ...)

En Europe, le PCm prend part à la Campagne internationale de soutien à la guerre populaire en Inde[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Il dispose d'un organe théorique, Le Drapeau rouge.

Le PCm publie également régulièrement sur son site internet, et sur les réseaux sociaux.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]