Parc national de la rivière Mitchell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national de la Rivière Mitchell
Mitchell-River2.jpg

La rivière Mitchell dans le parc

Type
Parc national d'Australie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Catégorie UICN
Identifiant
Adresse
Ville proche
Coordonnées
Superficie
143 km2
Création
Administration
Parks Victoria
Site web
Localisation sur la carte du Victoria
voir sur la carte du Victoria
Green pog.svg
Localisation sur la carte d’Australie
voir sur la carte d’Australie
Green pog.svg

Le parc national de la Rivière Mitchell (anglais : Mitchell River National Park) est un parc national situé au Victoria en Australie à 300 km à l'est de Melbourne et à 40 km au nord de Bairnsdale.

Le parc national englobe la région spectaculaire où la rivière Mitchell se fraie un chemin à travers de hautes falaises et plusieurs gorges.

Le parc a été créé comme « parc national Glenaladale » en 1963 à la suite d'un don de 1,63 km² de terres de l’Australian Paper Manufacturers Ltd. Un ajout de 118 km ² a été fait en 1986, date à laquelle le parc a changé de nom pour le nom actuel. Il a été agrandi en 2003 de 23,75 km², portant sa superficie totale à 143,38 km².

Dans certains des gorges se trouvent des restes de forêts humides tempérées chaudes, les plus au sud au monde. Ils peuvent y survivre car les parois escarpées des gorges les protègent des vents d'été et des feux de brousse qui font rage à l'occasion dans la région.

On a décrit plus de 150 espèces d'oiseaux et 25 espèces de mammifères dans le parc. La végétation dans le parc comprend des Syzygium, des Myrsines, des fougères, des mousses et des lianes. Dans les zones plus sèches, les espèces typiques d'Australie telles que les Acacias et les Eucalyptus dominent.

La rivière Mitchell est un lieu important pour la nation Gunaï et en particulier les peuples Brabuwooloong et Brayakuloong du centre de Gippsland. L'une des caractéristiques du parc est de la Den of Nargun mentionné dans les légendes autochtones.

De l'or a été découvert dans la région en 1857. Des champs le long de la rivière Mitchell et de ses affluents ont été exploités au début du XXe siècle ainsi que quelques exploitations minières dans les années 1860. Une utilisation ultérieure par les Européens s'est faite principalement pour le bois et l'agriculture.

Liens externes[modifier | modifier le code]