North American FJ Fury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

North American FJ Fury
{{#if:
Un FJ-4B Fury toujours en état de vol en 2004
Un FJ-4B Fury toujours en état de vol en 2004

Constructeur Drapeau : États-Unis North American
Rôle Chasseur à réaction embarqué
Statut Retiré du service
Premier vol
Mise en service
Date de retrait Fin des années 1960
Nombre construits 1 120
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Wright J65-W-16A
Nombre 1
Type Turboréacteur
Poussée unitaire 34 kN
Dimensions
Envergure 11 9 m
Longueur 11 1 m
Hauteur 4 2 m
Surface alaire 31 46 m2
Masses
À vide 5 992 kg
Avec armement 9 130 kg
Maximale 10 750 kg
Performances
Vitesse maximale 1 090 km/h
Plafond 14 300 m
Vitesse ascensionnelle 2 334 m/min
Rayon d'action 3 250 km
Charge alaire 341 7 kg/m2
Rapport poussée/poids 0,325
Armement
Interne 4 canons de 20 mm
Externe 4 missiles AIM-9 Sidewinder ou 1 400 kg de charges sous voilure

Le North American FJ Fury est le premier avion de chasse à réaction embarqué à bord de porte-avions construit par les États-Unis d'Amérique, juste après la Seconde Guerre mondiale. Si la première version a été développée juste avant le F-86 Sabre, les 3 principales versions construites ne sont en fait rien d'autre que des Sabres modifiés.

Historique[modifier | modifier le code]

Ligne de production du FJ-4 dans l'unise North American Aviation de Columbus en 1956.

La conception du FJ Fury a démarré à la fin 1944, à la suite d'une commande de la marine américaine auprès des constructeurs aéronautiques afin de disposer d'avions de chasse à réaction. North American proposa un avion avec une entrée d'air frontale, une aile basse et un train tricycle. Afin de conserver un bon comportement à basse vitesse, nécessaire pour l'atterrissage et le décollage depuis un porte-avions, l'aile était une aile droite classique. Le prototype XFJ-1 fit son premier vol le , et 30 exemplaires de la première série FJ-1 furent livrés sur 1947-1948.

La guerre de Corée révéla cependant rapidement les limites des avions à aile droite, tous surclassés par le MiG-15. C'est alors que North American proposa de modifier le F-86 Sabre pour le rendre capable d'opérer à partir d'un porte-avions. Le FJ-2 fut donc construit à partir d'un F-86E, auquel furent ajoutés une crosse d'appontage et les points d'attache au système de catapultage. L'extrémité des ailes pouvait être repliée pour réduire la place au parking et l'armement comprenait 4 canons de 20 mm à la place des 6 mitrailleuses. Les essais montrèrent que le fonctionnement à partir d'un porte-avions était peu sûr et, finalement, la plupart des 200 exemplaires commandés par la marine américaine furent utilisés uniquement à partir de bases au sol.

La version suivante fut conçue autour d'un réacteur différent de celui du F-86 Sabre : un Wright J65-W-2 qui offrait 30 % de puissance supplémentaire (3495 kgp), en fait un British Armstrong Siddeley fabriqué sous licence par Wright. La livraison des FJ-3 commença en 1954 et 538 exemplaires furent construits. En cours de production, l'aile fut modifiée (présence d'une barrière de couche limite) et légèrement agrandie puis, un peu plus tard encore, 4 points d'emport furent installés sous les ailes. Les derniers FJ-3 pouvaient emporter les premiers missiles air-air Sidewinder, et furent redésignés FJ-3M. Cette version FJ-3 souffrit cependant de problèmes au niveau du réacteur.

Quatre FJ-4B en 1958.

La dernière version fut la FJ-4, pour laquelle la marine américaine réclamait une vitesse de Mach 0,95 et une altitude de combat de 16 300 m. Les ingénieurs modifièrent alors profondément la cellule du FJ-3, à laquelle ils donnèrent une nouvelle aile avec des becs de bord d'attaque, une nouvelle dérive, 50 % de carburant supplémentaire, un nouveau train d'atterrissage et un réacteur Wright J65-W-16A encore plus puissant. Capable d'emporter 4 missiles Sidewinder, l'avion disposait d'une perche de ravitaillement en vol. Les livraisons commencèrent en 1955 et s'achevèrent en mai 1958.

Cette version fut dérivée en FJ-4B destiné à l'attaque au sol. Équipé de 6 points d'emport, d'un calculateur de bombardement et de 2 aérofreins supplémentaires, il était capable de tirer le missile air-sol Bullpup et d'emporter une bombe atomique.

Au total, 1 120 exemplaires du Fury furent construits. Ils furent uniquement utilisés par la marine américaine et le United States Marine Corps.

Versions[modifier | modifier le code]

  • FJ-1 : première version à ailes droites
  • FJ-2 : version dérivée du F-86E
  • FJ-3 : FJ-2 avec un réacteur Wright J65-W-2
  • FJ-3M : sous-version capable de tirer le missile air-air Sidewinder
  • FJ-4 : nouvelle cellule, réacteur Wright J65-W-16A
  • FJ-4B : version d'attaque au sol

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Enzo Angelucci, The American fighter, New York, N.Y, Orion,‎ , 480 p. (ISBN 978-0517565889).
  • (en) Norm Avery, North American aircraft, vol. 1 : 1934-1998, Santa Ana, Calif, Narkiewicz//Thompson,‎ , 204 p. (ISBN 978-0913322055).
  • (en) Gordon Swanborough, United States Navy aircraft since 1911, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press,‎ , 545 p. (ISBN 978-0870217920), p. 385–388.
  • (en) Martin Bowman, F-86 Sabre, Marlborough, Wilts., UK, Airlife,‎ , 96 p. (ISBN 978-1840374117).
  • Dorr, Robert F. "Fury: The Navy's Sabre". Air International, January 1993.
  • Dorr, Robert F. "North American FJ Fury". Aeroplane Monthly, February 2006.
  • (en) Bert Kinzey, FJ Fury in detail & scale, Carrollton, Tex, Squadron/Signal Publications, coll. « Detail & Scale » (no 68),‎ (ISBN 0-897-47461-9).
  • (en) John W R Taylor (Ed.), Jane's all the world's aircraft, 1965-1966, London, Jane's Information Group,‎ (OCLC 867946645).
  • Wagner, Ray. The North American Sabre. London: Macdonald, 1963. No ISBN.
  • (en) Stewart Wilson, Combat aircraft since 1945, Fyshwick, A.C.T, Aerospace Publications,‎ (ISBN 1-875-67150-1).
  • (en) Stewart Wilson, Sabre, MiG-15 & Hunter, Weston Creek, Aerospace Publications,‎ (ISBN 1-875-67112-9).
  • (en) Jim Winchester (Ed.), Military aircraft of the Cold War, Hoo, Grange Books, coll. « The Aviation Factfile »,‎ (ISBN 1-840-13929-3).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement lié