Muze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Muze
Illustration
Les Gorges de la Muze
Caractéristiques
Longueur 29,4 km [1]
Bassin 112 km2 [1]
Bassin collecteur la Garonne
Débit moyen 1,45 m3/s (Montjaux)
Régime pluvial
Cours
Source Massif central
Lévézou
· Localisation Vézins-de-Lévézou
· Altitude 935 m
· Coordonnées 44° 15′ 12″ N, 2° 59′ 30″ E
Confluence Tarn
· Localisation Montjaux
· Coordonnées 44° 04′ 30″ N, 2° 55′ 02″ E
Se jette dans Tarn
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Aveyron
Régions traversées Occitanie

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

La Muze est un ruisseau du sud de la France, dans le département de l'Aveyron. Il coule dans le périmètre du Parc naturel régional des Grands Causses. C'est un affluent du Tarn en rive droite, donc un sous-affluent de la Garonne.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 29,4 km de longueur[1], la Muze prend sa source dans le sud du Massif central, sur le plateau du Lévézou à 935 m d'altitude, au-dessus de l'étang de Bois-du-Four sur la commune de Vézins-de-Lévézou.

Elle se jette dans le Tarn entre le village de Candas et le bourg de Saint-Rome-de-Tarn à l'altitude de 333 m. C'est une frontière naturelle entre le Causse Rouge et le Lévézou.

Départements et communes traversées[modifier | modifier le code]

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Situés essentiellement sur la rive droite ils drainent les eaux de la partie orientale du Lévézou.

  • Ruisseau de Roubayrolles: 2,4 km
  • la Muzette : 7,6 km
  • Ruisseau de Rivaldiés : 3,9 km
  • Ruisseau de Brinhac : 5,4 km
  • Ruisseau d'Estalane : 5,4 km
  • Ruisseau de Falguières : 5,8 km
  • Ruisseau de Fouyrousse : 6,3 km
  • Ruisseau de la Salesse : 2,3 km

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Muze à Montjaux[modifier | modifier le code]

La Muze est un ruisseau assez abondant mais très irrégulier. La station hydrométrique de Montjaux, commune située en amont de son confluent avec le Tarn, a relevé, sur une surface de 112 kilomètres carrés, un module ou débit moyen interannuel de 1,43 m3/s[2]. Les observations ont été faites durant une période de 41 ans allant de 1968 à 2008.

La Muze présente des fluctuations saisonnières de débit assez marquées. Les hautes eaux se déroulent en hiver et au début du printemps, et se caractérisent par des débits mensuels allant de 2,02 à 2,94 m3/s, de décembre à avril inclus (avec un maximum en février). Les basses eaux ont lieu en été, de juillet à début octobre, entraînant une baisse du débit moyen mensuel allant jusqu'à 0,180 m3/s au mois d'août. Mais les fluctuations sont bien plus prononcées sur de plus courtes périodes, ou encore selon les années.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : O3454310 - La Muze à Montjaux pour un bassin versant de 112 km2[2]
(Données calculées sur 41 ans de 1968 à 2008)

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 0,022 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 22 litres par seconde, ce qui devient sévère, même pour un petit cours d'eau.

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues peuvent être importantes, compte tenu de l'exigüité du bassin versant de la rivière. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 20 et 31 m3/s. Le QIX 10 est de 38 m3/s et le QIX 20 de 75 m3/s. Quant au QIX 50 il se monte à 54 m3/s.

Le débit instantané maximal enregistré à Montjaux a été de 75,5 m3/s le 3 décembre 2003, tandis que la valeur journalière maximale était de 35,1 m3/s le même jour. Si l'on compare la première de ces valeurs à l'échelle des QIX du ruisseau, on constate que cette crue était bien plus importante que la crue cinquantennale définie par le QIX 50, et donc tout à fait exceptionnelle.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

Au total, la Muze est un ruisseau assez abondant, bénéficiant du climat bien arrosé du plateau du Lévézou. La lame d'eau écoulée dans son bassin est de 405 millimètres par an, ce qui est nettement plus élevé que la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus (plus ou moins 320 millimètres par an). C'est aussi supérieur à la moyenne du bassin de la Garonne (384 millimètres par an), mais inférieur à celle du bassin du Tarn (478 millimètres par an). Le débit spécifique du ruisseau (ou Qsp) se monte dès lors à un solide 12,8 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]