McGraw-Hill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McGraw.
Le logo de l’ancienne « Division Éducation » de McGraw-Hill.

McGraw-Hill est une entreprise américaine basée à New York[1].

McGraw-Hill offre des services en matière d'éducation (une maison d'édition d'ouvrages scientifiques), en affaires et en finances, tel que l'indice financier Standard & Poor's (S&P) dont les principaux concurrents sont Moody's et Fitch Ratings.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de McGraw Hill remontent à l'année 1888 : James H. McGraw (1860–1948) venait alors de racheter une revue de vulgarisation technique, l’American Journal of Railway Appliances, consacrée aux mécanismes des locomotives. Il acheta d'autres journaux par la suite, pour les regrouper sous la raison sociale The McGraw Publishing Company en 1899. John A. Hill (1858–1916) éditait de son côté un certain nombre d'ouvrages techniques : en 1902 il créait The Hill Publishing Company. Puis en 1909 les deux éditeurs se convainquirent de la complémentarité de leur offre, et décidèrent de fusionner les deux compagnies, donnant naissance à The McGraw-Hill Book Company, avec John Hill comme président et James McGraw comme vice-président. La maison d'édition devint en 1917 The McGraw-Hill Publishing Company, Inc[2].

La série Schaum's Outline (lancée dans les années 1930), est une collection de livres d'exercices couvrant une multitude de disciplines scolaires : elle a rendu cet éditeur mondialement célèbre. Vers le milieu des années 1950, McGraw Hill s'est lancé dans une politique de publication de masse, en rendant son fonds d'ouvrages académiques accessible par des livres bon marché, avec des couvertures simplement cartonnées et collées : ainsi la série des manuels de S. Timoshenko, en partenariat avec l'ASME ;

En 1979 McGraw-Hill a racheté le célèbre magazine d'informatique Byte à Virginia Williamson, laquelle devint pour l'occasion vice-présidente de McGraw-Hill. En 1986, McGraw-Hill a racheté son plus gros concurrent américain sur le marché des manuels scolaires, The Economy Company[3].

Le 26 novembre 2012, McGraw-Hill a annoncé qu'elle se retirait du marché de l'édition scolaire et universitaire, en vendant sa Division éducation à Apollo Global Management pour 2,5 milliards de dollars[4]. Le 22 mars 2013, elle a annoncé la conclusion de l'accord de vente moyennant un versement au comptant de 2,4 milliards de dollars[5], et le 1er mai 2013, les actionnaires de McGraw-Hill ont entériné l'adoption d'une nouvelle raison sociale : McGraw Hill Financial[6].

En juillet 2015, McGraw-Hill acquiert SNL Financial, spécialisée dans l'information financière, pour 2,23 milliards de dollars[7].

Principaux actionnaires[modifier | modifier le code]

En décembre 2011 [8]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Corporate Headquarters, 1221 Ave. of the Americas, New York, NY 10020-1095. Tél: 1 (212) 904-2000 ou (212) 512-2000.
  2. D’après « About Us: Corporate History: The Foundation » (consulté le 26 mai 2007)
  3. D’après Tipton, « McGraw Hill Buying The Economy Company », The Journal Record,‎
  4. D’après « McGraw-Hill to sell Education Unit to Apollo for 2.5 billion », New York Times,‎ (lire en ligne).
  5. « News Release - McGraw Hill Financial », sur Investor.mhfi.com (consulté le 30 octobre 2013)
  6. D’après « News Release - McGraw Hill Financial », sur Investor.mhfi.com (consulté le 30 octobre 2013)
  7. McGraw Hill to buy SNL Financial for $2.23 billion, Reuters, 27 juillet 2015
  8. http://investors.morningstar.com/ownership/shareholders-major.html?t=MHP&region=USA&culture=en-us

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :