Massacre de Yelwa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le massacre de Yelwa du , à Yelwa, au Nigeria, a fait au moins 630 morts, d’après les décomptes de la Croix-Rouge, et d’autres témoins[1].

Une milice chrétienne de la communauté Tarok, sédentaire y aurait massacré une communauté de paysans et nomades musulmans, les Haoussa et Peuls (en anglais : Fulani ; en peul : Fulɓe) du comté de Shendam parce que ces derniers auraient fait paître leurs troupeaux dans les cultures des premiers.

À cette date, il y aurait eu plus de 10 000 morts au Nigeria depuis l’élection de Olusegun Obasanjo en 1999. Ce pays est coupé en deux avec le Nord musulman, et le Sud chrétien.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]