Martha Mears

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Martha Mears
Martha Mears 1934.jpg
Martha Mears pour le magazine Radio Stars, juillet 1934.
Biographie
Naissance

Mexico, Missouri
Décès
Période d'activité
1930-1950
Nationalité
Américaine
Formation
Moberly Junior College, Moberly High School, Université du Missouri
Activité
Chanteuse contralto
Autres informations
A travaillé pour
Stars of Tomorrow, KFRU, WIL-FM, NBC Red Network
Tessiture
Label
Jasmine Records, Synergie OMP, Stage & Screen

Martha Mears, née le 18 juillet 1910 à Mexico et morte le 13 décembre 1986, est une chanteuse contralto américaine, ayant également participé à de nombreuses productions cinématographiques entre les années 1930 et les années 1950[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire du Missouri, Martha Mears s’installe chez sa grand-mère à l’âge de quatre ans, suite au décès de sa mère. Cinq ans plus tard, elle rejoint sa tante et un oncle à Moberly. Elle commence à prendre des cours de chant dès l'âge de 15 ans[2]. Elle obtient un diplôme du Moberly Junior College et de la High School de Moberly[3]. En 1933, elle est diplômée de l'Université du Missouri avec l'intention de devenir enseignante[4]. Elle se rend alors à New York afin de trouver un emploi dans l'éducation mais échoue dans ses démarche. Elle trouve cependant un emploi au sein de l'émission Stars of Tomorrow de Gus Edwards[5].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Martha Mears se produit régulièrement sur les stations de radio KFRU à Columbia, et WIL-FM à St. Louis, avant qu'une interview en 1934 ne l'a mène à un contrat avec la NBC Red Network[2],[5]. Elle participe à des programmes comme Al Pearce et His Gang, The Baker's Broadcast (également connu sous le nom de Joe Penner Show), It Happened in Hollywood, Ten-Two-Four Ranch, The Colgate House Party, The Old Gold Program, The General Foods Show, Bob Ripley, Phillip Morris et Radio Rodeo[6]. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Martha Mears est présente sur plusieurs programmes et créations produits par le service de radio des forces armées américaines[7].

Carrière cinématographique[modifier | modifier le code]

Martha Mears est également la voix chantée de nombreuses actrices de cinéma[8], notamment en chantant pour Marjorie Reynolds au début de White Christmas dans le film Holiday Inn de 1942, pour Rita Hayworth dans Cover Girl en 1944, et pour deux des chansons de Lucille Ball dans DuBarry Was a Lady en 1943. Ses autres crédits de film incluent le doublage des voix chantantes d'actrices telles que Claudette Colbert, Loretta Young, Hedy Lamarr, Veronica Lake et Eva Gabor[9],[10],[11],[12].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Parmi une liste non exhaustive :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Martha Mears Future on Radio Assured, Headliners Believe. », Clipped From Moberly Monitor-Index,‎ , p. 1 (lire en ligne, consulté le 25 avril 2020)
  2. a et b (en) « Martha Mears Given 2-Year Radio Contract; Makes Debut Wednesday Over NBC Chain. », Moberly Monitor-Index. Missouri, Moberly.,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Martha Mears, Moberly's Radio Songbird, to Marry Violinist », Moberly Monitor-Index. Missouri, Moberly,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « "Martha Mears Is Soloist with Arden Orchestra », Logansport Pharos-Tribune. Indiana, Logansport.,‎ (lire en ligne)
  5. a et b (en) « All That's Gold Does Not Glitter », Oakland Tribune. California,,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Vincent Terrace, Radio Programs, 1924-1984: A Catalog of More Than 1800 Shows., McFarland & Company, Inc., (ISBN 978-0-7864-4513-4), p. 19
  7. (en) The Directory of the Armed Forces Radio Service Series, Greenwood Publishing Group, (ISBN 978-0-313-30812-3, lire en ligne)
  8. (en) Mrs. F.D. Moffett, « Versatile Voice Moberlyan 'Dubs' for Unmusical Stars" », Moberly Monitor-Index. Missouri, Moberly. St. Louis Post-Dispatch,‎ , p. 6 (lire en ligne)
  9. (en) John Reid, Movies Magnificent: 150 Must-See Cinema Classics, Lulu.com, (ISBN 978-1-4116-5067-1, lire en ligne)
  10. (en) John Howard Reid, Hollywood's Miracles of Entertainment, Lulu.com, (ISBN 978-1-4116-3522-7, lire en ligne)
  11. (en) Kathleen Brady, Lucille: The Life of Lucille Ball, Billboard Books, (ISBN 978-0-8230-8913-0, lire en ligne)
  12. (en) « 1942 Dr Pepper No 1 », sur www.bobnolan-sop.net (consulté le 25 avril 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]