M78

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
M78
La nébuleuse par réflexion M78.
La nébuleuse par réflexion M78.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Orion [1]
Ascension droite (α) 05h 46m 45,8s[2]
Déclinaison (δ) 00° 04′ 45″
Distance environ 490 pc (∼1 600 a.l.)[3]
Magnitude apparente (V) 8,3 [3]
8,0 dans la Bande B [4]
Dimensions apparentes (V) 8,0 x 6,0[4]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Nébuleuse par réflexion[1]
Galaxie hôte Voie lactée
Dimensions 3,5 a.l.[5]
Découverte
Découvreur(s) Pierre Méchain [1]
Date mars 1780 [1]
Désignation(s) NGC 2068
DG 80 [4]
Liste des objets célestes

M78 (ou NGC 2068) est une nébuleuse par réflexion située dans Orion et découverte en 1780 par Pierre Méchain. C’est la nébuleuse diffuse la plus brillante d'un groupe de nébuleuses qui comprend NGC 2064 et NGC 2067. Charles Messier l'ajouta à son catalogue le 17 décembre de la même année.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

M78 est un nuage de poussière interstellaire qui brille par réflexion de la lumière des brillantes étoiles bleues (de type spectral B récent), et parmi elles la plus brillante, HD 38563A, suivie de peu par HD 38563B, toutes les deux de magnitude visuelle apparente +10. La nature de M78 en tant que nébuleuse par réflexion a été découverte par Vesto Slipher de l'observatoire Lowell en 1919 (Slipher 1919). À cette distance, M78 aurait une extension de presque 4 années-lumière.[réf. souhaitée]

Observation[modifier | modifier le code]

Cet objet n'est pas difficile à localiser à partir de Zeta Orionis, également appelée Alnitak, l'étoile la plus à l'est du Baudrier d'Orion ; elle est située à environ 2 degrés au nord et 1,5 degré à l'est de cette étoile ; une chaîne de 3 étoiles de magnitude entre 5 et 6, orientée au nord depuis Zeta, peut aider à la recherche.

Visuellement, M78 ressemble à une faible comète. Avec des jumelles, et dans de bonnes conditions, elle est juste visible comme une très petite tache. De petits instruments permettent déjà de la voir bien brillante, et révèlent les deux étoiles qui la mettent en valeur.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 15 novembre 2017)
  2. (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 2068 (consulté le 15 novembre 2017)
  3. a et b « Messier 78 sur le site SEDS » (consulté le 15 novembre 2017)
  4. a, b et c (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 15 novembre 2017)
  5. On obtient la taille d'un astre par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 2060  •  NGC 2061  •  NGC 2062  •  NGC 2063  •  NGC 2064  •  NGC 2065  •  NGC 2066  •  NGC 2067  •  NGC 2068  •  NGC 2069  •  NGC 2070  •  NGC 2071  •  NGC 2072  •  NGC 2073  •  NGC 2074  •  NGC 2075  •  NGC 2076  •