M108

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

M108
Image illustrative de l’article M108
La galaxie spirale barrée Messier 108
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Grande Ourse
Ascension droite (α) 11h 11m 31,0s[1]
Déclinaison (δ) 55° 40′ 27″ [1]
Distance 9,76 ± 0,79 Mpc (∼31,8 millions d'a.l.)[2]
Magnitude apparente (V) 9,9 [3]
10,6 dans la Bande B [3]
Brillance de surface 13,0 mag/as2[3]
Dimensions apparentes (V) 8,6 × 2,4[3]
Décalage vers le rouge 0,002332 ± 0,000030[1]
Angle de position 80°[3]
Vitesse radiale 699 ± 9 km/s[4]

Localisation dans la constellation : Grande Ourse

(Voir situation dans la constellation : Grande Ourse)
Ursa Major IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale barrée
Type de galaxie SB(s)cd[1],[5] SBc,[6] Sc[3]
Dimensions 80 000 a.l.[7]
Découverte
Découvreur(s) Pierre Méchain[5]
Date 19 février 1781[5]
Désignation(s) M 108
PGC 34030
UGC 6225
MCG 9-18-98
KARA 469
ZWG 267.48
ZWG 268.1
IRAS11085+5556 [3]
Liste des galaxies spirales barrées

M108 (ou NGC 3556), également appelée par plusieurs astronomes amateurs la galaxie de la Planche de Surf[8],[9],[10],,[11] est une galaxie spirale barrée vue par la tranche et située dans le constellation de la Grande Ourse.

M108 est à environ 32 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Avec un diamètre de 80 millions d'années-lumière, elle est un peu plus petite que notre galaxie, la Voie lactée. La classe de luminosité de M 108 est III-IV et elle présente une large raie HI. Elle renferme également des régions d'hydrogène ionisé. De plus, c'est une galaxie du champ, c'est-à-dire qu'elle n'appartient pas à un amas ou un groupe et qu'elle est donc gravitationnellement isolée[1]. Selon la base de données Simbad, M108 est une galaxie à sursaut de formation d'étoiles[12].

De nombreuses mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 9,967 ± 3,617 Mpc (∼32,5 millions d'a.l.) [13], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [2].

Autre image de M108 par le télescope spatial Hubble.

Découverte[modifier | modifier le code]

M108 a été découvert par l'astronome français Pierre Méchain le 19 février 1781, mais il n'a noté sa position qu'approximativement par rapport à la galaxie M97. Dans une lettre envoyée à Jean Bernoulli, il indique qu'il n'avait toujours pas réussi à mesurer une position précise pour cette galaxie. Charles Messier, le 24 mars de la même année, a aussi noté la présence de cette nébuleuse en observant M97. Il avait apparemment l'intention de l'ajouter à son catalogue car il l'avait marquée «98» dans son manuscrit préliminaire. Il n'a cependant pas réussi à mesurer sa position avant d'envoyer le manuscrit à son éditeur et M108 n'a donc pas figuré dans le catalogue publié. Mais, Charles Messier a ajouté une position manuscrite à sa propre copie personnelle du catalogue publié. C'est cette note ajoutée que Owen Gingerich a utilisé en 1953 pour identifier M108 à NGC 3556. En raison de l'intention initiale évidente de Messier de faire figurer cette galaxie à son catalogue, Gingerich suggéra de l'ajouter sous le numéro 108[5].

Supernova SN 1969B[modifier | modifier le code]

Une supernova, SN 1969B, a été observée dans M108 à la magnitude 13.9 le 23 janvier 1969. Elle a été classée comme une supernova de type II.[14]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3556 (consulté le 26 novembre 2019)
  2. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  3. a b c d e f et g (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 26 novembre 2019)
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 26 novembre 2019)
  6. (en) « NGC 3556 sur HyperLeda » (consulté le 26 novembre 2019)
  7. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  8. Hétérier, « Constellation de la Grande ourse », sur www.astro-rennes.com (consulté le 26 novembre 19)
  9. « Club d'astronomie de Mont-Bernenchon » (consulté le 26 novembre 19)
  10. « Webastro La communauté de l'astronomie » (consulté le 26 novembre 19)
  11. (en) « Messier 108: Surfboard Galaxy » (consulté le 26 novembre 2019)
  12. (en) « M 108 -- Starburst Galaxy » (consulté le 26 novembre 2019)
  13. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 27 novembre 2019)
  14. (en) « ASA OBSERVATION LOG: MESSIER 108 » (consulté le 26 novembre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Orion Nebula - Hubble 2006 mosaic 18000.jpg     •  NGC 3548  •  NGC 3549  •  NGC 3550  •  NGC 3551  •  NGC 3552  •  NGC 3553  •  NGC 3554  •  NGC 3555  •  NGC 3556  •  NGC 3557  •  NGC 3558  •  NGC 3559  •  NGC 3560  •  NGC 3561  •  NGC 3562  •  NGC 3563  •  NGC 3564