Luce Stiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stiers.
Luce Stiers
Activité principale
écrivain
Auteur
Langue d’écriture Français

Luce Stiers est un écrivain français qui habite le Val de Sambre, elle écrit des romans sur les personnages historiques de l'Avesnois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née en Belgique, d'un père français et d'une mère belge. Luce Stiers a passé plusieurs années de son enfance et de son adolescence à Rousies, dans le Nord. Passionnée par le théâtre, elle a obtenu un prix de diction au Conservatoire de Mons. Par la suite, elle a vécu à Paris où elle a rencontré des personnalités comme Jacques Prévert, Marguerite Duras, Jean Folain, Françoise Rosay, Franju, Jean Rouche. Elle a également pris des cours chez Raymond Jerome. Elle effectue aussi un stage de cinéma aux laboratoires GTC de Joinville-le-Pont. Pendant un an elle est engagée par l'UNESCO en tant que documentaliste pour les services de la cinémathèque que l'on créait alors. Durant une période, Luce Stiers tente, en vain, de s'intégrer au secrétariat de P. Schaeffer, spécialiste de la musique concrète. Elle rencontre ensuite son futur mari lequel travaillait dans le coton et part avec lui en Afrique[1]. Elle y restera sept ans puis, en 1971, reviendra en France, sur les bancs de l'université à Paris où elle reprend ses études de lettres. Elle deviendra professeur de lettres dans l'académie de Versailles.

À la mort de son père, elle revient près de sa mère, à Rousies et occupe un poste au lycée Lurçat. Là, elle transmet à ses élèves sa passion pour le théâtre et pour la poésie. Retraitée en 2001, elle peut enfin se consacrer à l'écriture et à son goût pour l'histoire, participant ainsi à la découverte des racines et de la culture de la région Sambre/Avesnois.

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'Intendant de l'espace (poèmes), 2000.
  • Le Petit Tambour de la République (roman historique), 2001.
  • Les Ornithies (poèmes), 2002.
  • Les Petits Échos de naguère (souvenirs et portraits), 2004.
  • Et laisse-moi l'ivresse... (histoire de Jean GOSSAERT dit MABUSE, peintre de la Renaissance) roman. Éd. L'Harmattan, 2005.
  • Vers le Nouveau Monde (histoire de la fondation de New York). Éd. L'Harmattan. Histoire d'une colonie française à New York au XVIIe siècle.
  • Carnavals (fantaisie baroque et autres sortilèges) Illustrations d'Alain DEWITTE) 2013.
  • Le Dernier Mot... Waterloo 1815 (roman historique) 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.lavoixdunord.fr/Locales/Maubeuge/actualite/Secteur_Maubeuge/2008/07/09/article_luce-stiers-et-mabuse-j-ai-ma-part-quan.shtml