Louis Denis (cartographe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Denis
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Louis Denis (1725-1794) est un graveur, cartographe et géographe français. Il est surtout connu pour avoir publié Le Conducteur français, un guide des routes du royaume de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

On sait assez peu de choses de sa vie. Il semble que son métier d'origine était d'être graveur. En 1760, il s'associe avec l'ingénieur-géographe et éditeur Louis-Charles Desnos pour éditer des cartes.

Louis Denis a été « géographe des enfants de France ». Il a donné au duc de Berry, futur Louis XVI, une culture géographique solide.

Publications[modifier | modifier le code]

La production de cartes de Louis Denis a été extrêmement abondante.

Son projet principal a été la collection du Conducteur français. Il s'agit de plans-itinéraires pour chacune des principales routes du royaume, comprenant des cartes d'une grande qualité[1] accompagnées de notes qui en font l'un des ancêtres des guides de voyage. Commencé en 1776, le projet ne fut jamais mené à son terme, vu l'ampleur de l'entreprise ; 52 cartes seulement ont paru[2]. Chaque fascicule était lu et approuvé par Didier Robert de Vaugondy (1723-1786), qui était censeur royal pour la géographie, la navigation et les voyages depuis 1773.

Il est l'auteur de plusieurs plans de Paris entre 1758 et 1781[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ces plans-itinéraires sont dits « d'une rare perfection » dans l'introduction (p. 12) de Serge Bonin et Claude Langlois, Atlas de la Révolution française, vol. 1, Pais, École des hautes études en sciences sociales, 1987.
  2. Avec des variantes selon les fascicules, le titre général était : Le Conducteur français, contenant les routes desservies par les nouvelles diligences, messageries & autres voitures publiques; avec un détail historique & topographique des endroits où elles passent, même de ceux qu'on peut apercevoir [sic]; des notes curieuses sur les chaînes des montagnes qu'on rencontre, etc.
  3. Jean Boutier, Les plans de Paris des origines (1493) à la fin du XVIIIe siècle : étude, carto-bibliographie et catalogue collectif, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2007, p. 289.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guy Arbellot, Autour des routes de poste : les premières cartes routières de la France, XVIIe-XIXe siècle, Paris, Bibliothèque nationale, 1992, 191 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]