Liang Xiangyi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Liang Xiangyi
Surnom Léonie
Nom de naissance 梁相宜
Naissance
Pékin, Chine
Nationalité Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Profession Journaliste
Spécialité Reportage
Années d'activité 2009-2018
Médias
Média principal Télévision
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Télévision Yicai Media Group

Liang Xiangyi (chinois : 梁相宜 ; pinyin : Liáng xiāngyí), née le 28 août 1986, est une journaliste chinoise connue pour avoir marqué son dédain face à une journaliste posant une question complaisante au gouvernement pendant une conférence de presse le 13 mars 2018 à la suite de l'amendement constitutionnel sur la limitation du mandat de président de la république de Chine[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7],[7],[8],[9],[10].

La séquence de son dédain devient virale et elle devient un phénomène internet humouristique. Son nom devient le plus censuré des réseaux sociaux chinois[11]. Certains journalistes lui attribuent un symbole d'opposition au régime[12]. Son licenciement est confirmé le 15 mars 2018, soit 2 jours après l'incident[13].

À la suite de l'incident, l'action Weibo décroche à cause de la censure massive effectuée par les autorités sur le réseau social[14].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Lever les yeux au ciel peut faire de vous une icône rebelle en Chine », sur Le Monde.fr (consulté le 15 mars 2018)
  2. « Vidéo. Scandale en Chine à cause d’un froncement de sourcils », SudOuest.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  3. « Chine : un froncement de sourcils provoque les foudres de la censure », Orange Actualités,‎ (lire en ligne)
  4. « Un froncement de sourcils déclenche une tempête politico-médiatique en Chine », sur www.europe1.fr (consulté le 15 mars 2018)
  5. « Le froncement de sourcils d'une journaliste chinoise provoque la colère des autorités », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  6. « En Chine, lever les yeux au ciel peut coûter cher », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  7. a et b (en-US) Zheping Huang, « The epic eye roll that exposed the sham of China’s biggest political gathering », Quartz, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  8. (en-US) Paul Mozur, « A Reporter Rolled Her Eyes, and China’s Internet Broke », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  9. (en-GB) « In Pictures: An eye-roll goes viral in China, as censors put a lid on it | Hong Kong Free Press HKFP », Hong Kong Free Press HKFP,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « Why China is making a mountain out of an eye-roll », South China Morning Post, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  11. « De choses et d'autres : La question chinoise », lindependant.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  12. http://www.lefigaro.fr/international/2018/03/14/01003-20180314ARTFIG00153-une-journaliste-chinoise-roule-des-yeux-la-censure-panique.php
  13. « VIDEO. Chine: Une journaliste lève les yeux aux ciel et fait scandale », sur www.20minutes.fr (consulté le 16 mars 2018)
  14. (en-US) « Why Has Weibo Corp (ADR) Stalled Out? », InvestorPlace,‎ (lire en ligne)