L'Équipe de Cardiff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Equipe de Cardiff
Robert Delaunay, 1913, L'Équipe de Cardiff, oil on canvas, 326 × 208 cm, Musée d'Art Moderne de la ville de Paris.jpg
Artiste
Robert Delaunay
Date
1912 - 1913
Type
Peinture
Technique
Huile sur toile
Dimensions (H × L)
326 cm × 208 cm cm
Localisation
Musée d'Art Moderne de Paris

L'équipe de Cardiff est une série de toiles produites entre 1912 et 1913 par le peintre français Robert Delaunay, et présentées au Salon des indépendants de 1913.

Développement du projet[modifier | modifier le code]

Robert Delaunay est à l'époque très impliqué dans les mouvements artistiques du début du siècle. Après être passé par l'impressionnisme et le divisionnisme, avec son épouse Sonia Delaunay, il crée le simultanéisme, une technique qui vise à trouver l'harmonie picturale grâce à l'agencement simultané des couleurs[1]. Comme ses amis Guillaume Apollinaire, Blaise Cendrars et Henri Rousseau, Delaunay est fasciné par la modernité, que ce soit par les exploits des aviateurs, qu'il mettra en scène dans Hommage à Blériot, ou ici par le sport, alors en pleine expansion à l'époque[2].

Description[modifier | modifier le code]

Une équipe de rugby, cinq hommes, est représentée dans la partie inférieure de l’oeuvre. Ces joueurs sont peints en pleine action sportive, leurs maillots de couleurs vives sont faits de traits grossiers. Sur le plan supérieur se trouve une affiche publicitaire au slogan « Astra » et derrière des grandes inventions de l’époque.

Analyse[modifier | modifier le code]

Durant la même époque, Delaunay peint Les Fenêtres, série qui se rapproche de l'art abstrait. Mais, dans cette série dédiée à L'équipe de Cardiff, la peinture ne peut être considérée comme abstraite, car on y trouve bien des éléments de la vie courante : des joueurs de rugby, la Tour Eiffel, une grande roue, un panneau publicitaire. Cette série est pourtant un vibrant manifeste du simultanéisme, bien plus que Les Fenêtres [2].

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Futurisme, rayonnisme, orphisme" sur le site du Centre Georges-Pompidou de Paris
  2. a et b "Robert Delaunay et l'aéronautique : la construction du simultanéisme" Pascal Rousseau, dans Revue de l'Art, 1996, n°113. pp. 19-31

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]