Kaissa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kaissa (russe : Каисса) était un programme d'échecs développé en URSS dans les années 1960. Il tire son nom de la déesse mythique du jeu d'échecs, Caïssa. Kaissa a remporté le premier championnat du monde d'échecs des ordinateurs en 1974 à Stockholm.

Histoire[modifier | modifier le code]

Duchess – Kaissa
2e championnat du monde des ordinateurs
Toronto, 1977
a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Reine blanche sur case blanche a8
Roi noir sur case blanche g8
Tour noire sur case noire e7
Pion noir sur case blanche f7
Pion noir sur case blanche h7
Pion noir sur case noire b6
Reine noire sur case noire d6
Fou noir sur case noire f6
Pion noir sur case blanche g6
Fou blanc sur case blanche b5
Cavalier noir sur case blanche d5
Pion blanc sur case noire d4
Pion noir sur case blanche e4
Pion blanc sur case blanche g4
Fou blanc sur case noire e3
Pion blanc sur case blanche h3
Pion blanc sur case blanche a2
Pion blanc sur case noire b2
Pion blanc sur case noire f2
Tour blanche sur case noire c1
Roi blanc sur case noire g1
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Kaissa joue l'étrange 34...Te8? car il avait vu un sacrifice de dame suivi d'un mat forcé avec l'évident 34...Rg7.

En 1967, un programme des russes Georgy Adelson-Velsky, Vladimir Arlazarov, Alexander Bitman et Anatoly Uskov sur l'ordinateur M-20[1] du laboratoire d'Alexander Kronrod à l'Institut de physique théorique et expérimentale bat son rival américain Kotok-McCarthy sur IBM 7090 à l'université Stanford. En 1971, Mikhail V. Donskoy s'associe avec Arlazarov et Uskov pour programmer son successeur sur une ICL System 4/70 à l'Institut des sciences de contrôle [2]. En 1972, Kaissa joue un match par correspondance contre les lecteurs du journal populaire russe Komsomolskaya Pravda. Les lecteurs gagnent 1,5-0,5 et ce sont les journalistes du journal qui baptisent le programme Kaissa.

Kaissa devient le premier champion du monde d'échecs des ordinateurs en 1974 à Stockholm. Il remporte les quatre parties et termine premier devant Chess 4, Chaos et Ribbit, qui finissent à 3/4[3]. Après le championnat, Chess 4 et Kaissa jouent une partie qui finit par la nulle. Les succès de Kaissa s'expliquent par ses nombreuses innovations. C'est le premier programme qui utilise une structure bitboard. Kaissa possède aussi une bibliothèque d'ouvertures de 10 000 coups[4] et utilise un nouvel algorithme pour l'élimination sélective des coups. Il calculait également sur le temps de son adversaire, utilisait l'heuristique à mouvement nul et disposait d'un algorithme sophistiqué pour gérer le temps de réflexion. Tout ceci est courant dans les programmes d'échecs actuels, mais constituait une nouveauté à l'époque.

Le second championnat du monde en 1977 à Toronto débute par un événement inhabituel. Dans la position du diagramme, Kaissa, qui a les Noirs, joue le coup qui perd immédiatement une tour 34...Te8? et perd la partie peu après. Après la celle-ci, les programmeurs testent le coup évident 34...Rg7 sur le programme, et Kaissa explique pourquoi il ne l'avait pas joué : après 34...Rg7 35.Df8+!! Rxf8 36.Fh6+ Rg8 37.Tc8+ les Blancs matent en deux coups. Ceci causa l'étonnement, aucun des spectateurs présents n'ayant vu cette combinaison gagnante. Kaissa finit 2e-3e (ex aequo avec Duchess). Le championnat est remporté par Chess cette année.

Le dernier championnat auquel Kaissa participe est celui de 1980 à Linz, il termine 4e-7e. Le développement de Kaissa a cessé depuis.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. M-20
  2. Institude of Control Sciences
  3. (ru) Е.Я. Гик, Шахматы и математика,‎
  4. KAISSA Bill Wall

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]