John Hume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
John Hume
John Hume 2008.jpg
John Hume (2008)
Fonctions
Membre du 53e Parlement du Royaume-Uni (d)
Foyle
-
Député européen
Irlande du Nord
-
Membre de la 1re Assemblée législative d'Irlande du Nord (d)
Foyle (en)
-
Membre du 52e Parlement du Royaume-Uni (d)
Foyle
-
Député européen
Irlande du Nord
-
Membre du 51e Parlement du Royaume-Uni (d)
Foyle
-
Député européen
Irlande du Nord
-
Membre du 50e Parlement du Royaume-Uni (d)
Foyle
-
Député européen
Irlande du Nord
-
Membre du 49e Parlement du Royaume-Uni (d)
Foyle
-
Dirigeant du Parti social-démocrate et travailliste (d)
-
Gerry Fitt (en)
Mark Durkan (en)
Député européen
Irlande du Nord
-
Membre du parlement d'Irlande du Nord (d)
Foyle (en)
-
Eddie McAteer (en)
-
Membre de l'Assemblée d'Irlande du Nord
Membre de l'Assemblée d'Irlande du Nord de 1973-1974 (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
DerryVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
St Columb's College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Parti politique
Membre de
1e Assemblée d'Irlande du Nord de 1973-1974 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

John Hume est un homme politique Irlandais né le à Derry et mort dans la même ville le [1]. Membre fondateur du Parti social-démocrate et travailliste (SDLP) d'Irlande du Nord, il dirige ce parti de 1979 à 2001. Il est surtout connu pour avoir préparé l'accord du Vendredi Saint signé en 1998 et qui permet une solution politique mettant fin au conflit en Irlande du Nord. Il reçoit le prix Nobel de la paix en 1998, en commun avec David Trimble.

Biographie[modifier | modifier le code]

John Hume nait en 1937 dans la ville de Derry, dans le quartier pauvre de Bogside. Les catholiques, qui représentent la grande majorité des habitants de la ville et se définissent comme Irlandais (par opposition aux protestants qui se considèrent britanniques) sont pourtant marginalisés par les institutions politiques, à cause d’un système électoral profondément biaisé. Son père est au chômage, comme la plupart des habitants du Bogside, mais il inculque à son fils une profonde méfiance des symboles politiques[2].

John Hume fait ses études secondaires à St Columb's College, à Londonderry, puis fait ses études universitaires à St Patrick's College de Maynooth où il obtient un master. Il s'installe à Londonderry, où il devient enseignant.

Il est élu membre du Parlement d'Irlande du Nord, en tant que « Independent Nationalist (en) », en 1969. Il est élu à la Northern Ireland Assembly en 1973 et nommé ministre du Commerce en 1974. Il se présente sans être élu aux élections générales de 1974, pour le siège de Londonderry, puis est élu député de Foyle au parlement de Westminster lors des élections générales de 1983. Il est ainsi l'un des 18 députés nord-irlandais qui siègent à la Chambre des communes. Il représente la circonscription de Foyle (ville de Derry) où il est réélu lors des élections législatives de 2001 avec 24 538 voix (50,20 %). Le , John Hume a annoncé son retrait total de la vie politique.

Il a également été l'un des trois députés européens d'Irlande du Nord.

L'accord du Vendredi saint[modifier | modifier le code]

John Hume participe à l'élaboration de l'accord du Vendredi saint et il a reçoit le prix Nobel de la paix en 1998, prix partagé avec David Trimble, à cette époque chef du parti Ulster Unionist Party.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Personal views, politics, peace and reconciliation in Ireland, Town House, Dublin, 1996.
  • Derry beyond the walls: social and economic aspects of the growth of Derry, Ulster Historical Foundation, Belfast, 2002.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mort de John Hume, artisan de la réconciliation en Irlande du Nord », sur Le Figaro.fr,
  2. « La mort de John Hume, géant de la paix en Irlande du Nord », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  3. « John Hume. Légion d'honneur pour un Nobel », sur liberation.fr, (consulté le 24 août 2019).
  4. « Ordonnance Souveraine n° 15.428 du 8 juillet 2002 portant promotion au grade de Commandeur dans l'Ordre de Saint-Charles. / Journal 7555 / Année 2002 / Journaux / Accueil - Journal de Monaco », sur journaldemonaco.gouv.mc (consulté le 16 janvier 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Joannon, John Hume (suivi d'un témoignage de Garret FitzGerald), éditions Beauchesne, coll. « Politiques & chrétiens » no 15, Paris, 2000, 378 p., (ISBN 978-2701013978).
  • Denis Haughey & Sean Farren, John Hume: Irish Peacemaker, Four Courts Press, Dublin, 2015
  • Barry White, John Hume: a statesman of the troubles, Blackstaff Press, Belfast, 1984
  • George Drower, John Hume: peacemaker, Gollancz, 1995
  • George Drower, John Hume: man of peace, Vista, London, 1996
  • Paul Routledge, John Hume: a biography, Harper-Collins, London, 1997
  • Gerard Murray, John Hume and the SDLP: impact and survival in Northern Ireland, Irish Academic Press, Dublin, 1998.

Liens externes[modifier | modifier le code]