Jean Lepage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Lepage
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Carabine de Jean Lepage (1800)
Image de gauche: Carabine à silex Lepage dite « du Premier Consul », vers 1800.
Image de droite: Canon rayé de la carabine Lepage.

Jean Lepage, né en 1779 à Paris et mort en 1822, est un armurier français[1].

Il a travaillé pour Louis XVI, Napoléon et Louis XVIII. Il est l'inventeur des systèmes de percussion à base de fulminate pour les armes à feu, qui a remplacé les mécanismes à silex et ouvert la voie aux armes à feu modernes.

Une nouvelle méthode de mise à feu[modifier | modifier le code]

À la suite de la découverte des fulminates par Edward Charles Howard en 1800, Lepage a inventé, entre 1807 à 1810, un nouveau moyen de mise à feu de la poudre pour les armes à feu : une amorce à base de fulminate de mercure dont la combustion est déclenchée par l'énergie d'un percuteur.

La nouvelle méthode a permis l'abandon des mécanismes à silex et ouvert la voie aux méthodes de tir modernes[2].

Le nouveau mécanisme utilise un magasin rempli d'amorce de fulminate, qui délivre une petite quantité de poudre d'amorçage à proximité de la culasse du canon chaque fois que le magasin est armé[2]. Comme la poudre fulminate est très sensible à l'humidité, des méthodes de protection du fulminate par du vernis ont été développés[2], ainsi que des méthodes d'encapsulation du fulminate, culminant avec l'invention de l'amorce par François Prélat en 1818 et Deloubert en 1820[2].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Eugene Onegin and Other Stories by Aleksandr Sergeevich Pushkin p. 252 [1]
  2. a b c et d Deanes' Manual of the History and Science of Fire-arms by John Deane p. 89-90 [2]