Jean Galli de Bibiena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Galli de Bibiena
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Père

Jean Galli de Bibiena (version française de Galli da Bibbiena) est un écrivain d'expression française (mais d'ascendance italienne), né en 1709 à Nancy et qui serait mort en 1779 en Italie. Il est le fils de Francesco Galli da Bibiena, de la célèbre famille des Bibiena.

Biographie[modifier | modifier le code]

On sait peu de choses de lui[1], sinon qu'il choisit la France et la littérature alors que sa famille était essentiellement constituée de peintres décorateurs et d'architectes de théâtre. Si ses deux premiers romans "sentent un peu trop l'étranger", "les romans suivants seront davantage dans le gout français [...] Ils se déroulent dans l'univers traditionnel du roman sentimental et galant[2]."

Paru en 1747, son roman "La poupée" raconte l'histoire d'une sylphide qui enseignera l'amour à "un jeune abbé encore vierge et très fat[2]". Si l'on peut considérer que ce roman s'inscrit dans le courant du libertinage, il convient néanmoins de le distinguer des œuvres de Crébillon, Sade ou Laclos dans la mesure où Bibiena, par l'intermédiaire de ses personnages, présente davantage une esthétique du plaisir et un art de séduire [3] dans lesquels les relations de pouvoir et l'idée de conquête jouent un rôle nettement moins important que dans d'autres romans libertins du XVIIIe siècle.

En 1762, sa pièce La nouvelle Italie rencontrera un certain succès.

En 1763, il est reconnu coupable du viol d'une petite fille et "condamné à mort par contumace puisqu'il s'est enfui tout de suite". Il serait mort en Italie en 1779.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Mémoires et aventures de Monsieur de ***, traduits de l'italien par lui-même (1735)
  • Histoire des amours de Valérie et du noble vénitien Barbarigo (1741)
  • Le Petit toutou (1746)
  • La Poupée (1747)
  • La Force de l'exemple (1748)
  • Le Triomphe du sentiment (1750)
  • La Nouvelle Italie, pièce de théâtre héroïco-comique italienne et française[4] créée au Théâtre Italien de Paris le 23 juin 1762[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les informations suivantes sont tirées de la notice bio-bibliographique rédigée par Henri Lafon et publiée dans La poupée, Ed. Desjonquères, Paris, 1996.
  2. a et b Henri Lafon, op.cit.
  3. Voir le mémoire intitulé "Facettes du libertinage dans La Poupée de Bibiena", consultable en ligne.
  4. Jean Galli de Bibiena, La nouvelle Italie : comédie-héroï-comique, italienne et françoise, en trois actes en prose, mêlée d'ariettes & de spectacle..., (lire en ligne).
  5. Notice chez editions-harmattan.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]