Isaiah Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Isiah Thomas.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas.
Isaiah Thomas Portail du basket-ball
Isaiah Thomas (34300573362).jpg
Isaiah Thomas en mai 2017
Fiche d’identité
Nom complet Isaiah Jamar Thomas
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (28 ans)
Tacoma, Washington
Taille 1,75 m (5 9)
Poids 84 kg (185 lb)
Surnom King In The Fourth, Le Lutin, IT4, The Little Ticket, The Little Guy,The Mighty I.T
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Celtics de Boston
Numéro 4
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2008-2011 Huskies de Washington
Draft de la NBA
Année 2011
Position 60e
Franchise Kings de Sacramento
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2014-2015
2015-2016
2016-2017
Kings de Sacramento
Kings de Sacramento
Kings de Sacramento
Suns de Phoenix
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
11,5
13,9
20,3
15,2
19,0
22,2
28,9

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Isaiah Jamar Thomas, né le à Tacoma, dans l'État de Washington, est un joueur américain de basket-ball. Il évolue au poste de meneur au sein de la franchise des Celtics de Boston.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kings de Sacramento (2011-2014)[modifier | modifier le code]

Avant la Draft 2011 de la NBA, Thomas réalise son propre documentaire intitulé Road To The NBA-The Isaiah Thomas Story[1]. Thomas est drafté à la 60e position par les Kings de Sacramento au second tour de la Draft 2011 de la NBA. Il est donc le dernier choix de cette draft.

Le 19 février 2012, Thomas réalise son premier double-double avec 23 points et 11 passes décisives contre les Cavaliers de Cleveland.

Le 1er mars 2012, Thomas est nommé rookie du mois de février pour la conférence Ouest avec des moyennes de 12,2 points et 4,4 passes décisives[2],[3], confirmant son statut de joueur au profil intéressant. Il devient le premier joueur choisi en dernière position d'une draft à recevoir le titre de meilleur rookie du mois. Le mois suivant, en mars, il est également rookie du mois pour la conférence Ouest en ayant des moyennes de 13,6 points et 4,9 passes décisives par match[4]. À l'issue de cette première saison, où ses statistiques sont de 11,5 points, 2,6 rebonds, 4,1 passes, 0,8 interception et 0,1 contre, il figure dans le deuxième cinq des débutants, ou rookie[5] et termine 7e dans les votes pour le titre du rookie de l'année.

Le 14 décembre 2012, Thomas marque 23 de ses 26 points dans le dernier quart-temps mais ne peut empêcher la défaite des Kings 113 à 103 contre le Thunder d'Oklahoma City[6].

Le 19 janvier 2014, il établit son record de points en carrière avec 38 unités lors de la défaite des Kings chez le Thunder d'Oklahoma City. Cinq jours plus tard, il renouvelle cette performance contre les Pacers de l'Indiana.

En février 2014, il joue avec une entorse des ligaments au niveau de sa main forte[7].

Le 18 mars 2014, il réalise son premier triple-double en carrière avec 24 points, 11 passes décisives et 10 rebonds lors de la victoire des siens 117 à 111 après prolongation contre les Wizards de Washington, devenant le plus petit joueur de l'histoire de la NBA à réaliser un triple-double[8].

Durant sa dernière saison chez les Kings, il rejoint Calvin Murphy (deux fois), Dana Barros, Damon Stoudamire et Michael Adams comme les seuls joueurs de moins d'1,80 m à terminer la saison avec des moyennes d'au moins 20 points et 6 passes décisives par match sur une saison.

Suns de Phoenix (2014-Fév.2015)[modifier | modifier le code]

Le 12 juillet 2014, Thomas est transféré chez les Suns de Phoenix contre une trade exception de 7 millions de dollars et les droits sur Alex Oriakhi[9]. Le 14 août 2014, Thomas subit une arthroscopie de son poignet gauche, une blessure qu'il traîne depuis la saison précédente. Il fait ses débuts avec les Suns pour le premier match de la saison contre les Lakers de Los Angeles. Il termine ce match avec 23 points, 3 passes décisives et 1 rebond et contribue à la victoire 119 à 99. Le 31 octobre, pour le match suivant des Suns, Thomas marque de nouveau 23 points lors de la victoire 94 à 89 contre les Spurs de San Antonio, devenant le 4e joueur des Suns, après Tom Chambers, A.C. Green et Tom Gugliotta à marquer au moins 23 points dans ses deux premiers matchs avec l'équipe.

Après avoir manqué huit matches en raison d'une blessure à la cheville, Thomas fait son retour le 12 décembre et marque 10 points mais ne peut éviter la défaite des Suns 103 à 105 chez les Pistons de Détroit. Le 21 janvier 2015, il réalise son meilleur match de la saison en marquant 27 points, en tant que remplaçant, dans la victoire des Suns 118 à 113 contre les Trail Blazers de Portland. le 5 février, Thomas est sélectionné pour participer au NBA Skills Challenge dans le cadre du NBA All-Star Game 2015, devenant le plus petit joueur à n'avoir jamais participé à l'événement.

Celtics de Boston (depuis février 2015) : la révélation Thomas[modifier | modifier le code]

Le 19 février 2015, il est transféré aux Celtics de Boston dans un échange entre quatre équipes, avec les Suns de Phoenix, les Bucks de Milwaukee et les Sixers de Philadelphie[10]. Trois jours plus tard, il fait ses débuts avec les Celtics en étant remplaçant et termine la rencontre avec 21 points et 5 rebonds dans la défaite des Celtics après prolongation 111 à 118 contre les Lakers de Los Angeles[11]. Le 2 mars, il est nommé joueur de la semaine de la conférence Est pour les matches joués entre le 23 février et le 1er mars. Le 25 mars, Thomas revient sur les parquets après avoir manqué huit matches en raison d'une blessure au bas du dos, en marquant quatre points en 20 minutes de jeu lors de la défaite des Celtics 86 à 93 contre le Heat de Miami. Le 8 avril, il réalise son meilleur match de la saison avec 34 points et contribue à la victoire 113 à 103 contre les Pistons de Détroit[12]. Cette performance l'aide à gagner pour la seconde fois le titre de joueur de la semaine de la conférence Est le 13 avril, pour les matches déroulés entre le 6 avril et le 12 avril[13].

Pour son premier match en playoffs, le 19 avril, il termine avec 22 points, 10 passes décisives et 5 rebonds lors du match 1 du premier tour contre les Cavaliers de Cleveland mais son équipe s'incline. Le lendemain, il termine second dans les votes pour le titre de meilleur sixième homme de la saison[14]. Lors du premier tour des playoffs où les Celtics se sont inclinés quatre matches à zéro, Thomas a des moyennes de 17,5 points, sept passes décisives et trois rebonds par match.

En juin 2015, il se fait opérer du poignet gauche pour enlever un kyste[15].

Le , pour le match d'ouverture de la saison des Celtics contre les Sixers de Philadelphie, Thomas termine meilleur marqueur de son équipe avec 27 points et contribue à la victoire des siens. Le 16 décembre 2015, il réalise pour la troisième fois son meilleur total de points en carrière avec 38 unités lors de la défaite contre les Pistons de Détroit.

La saison 2016-2017 apparaît comme un véritable tournant dans la carrière de Thomas, réalisant régulièrement des prestations à plus de 30 points. Il devient le « franchise player » des Celtics et participe grandement à l'excellent début de saison de ceux-ci. Malgré l'emballement populaire qu'il génère, il ne sera pas retenu parmi les titulaires du NBA All-Star Game 2017 en raison du nouveau système de vote qui intègre les votes des joueurs et des médias. Fin décembre, il inscrit 29 points dans le dernier quart-temps d'une rencontre de saison régulière contre le Heat de Miami et bat son record de points en carrière avec 52 unités[16].

Statistiques[modifier | modifier le code]

gras = ses meilleures performances

Universitaires[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2008-2009 Washington 35 34 28,4 41,8 28,9 68,6 3,03 2,60 1,09 0,06 15,46
2009-2010 Washington 35 35 31,1 41,5 32,7 73,2 3,91 3,17 1,06 0,09 16,94
2010-2011 Washington 35 35 31,9 44,5 34,9 71,9 3,51 6,09 1,34 0,06 16,77
Carrière 105 104 30,4 42,6 32,4 71,3 3,49 3,95 1,16 0,07 16,39

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2011–2012 Sacramento 65 37 25,5 44,8 37,9 83,2 2,58 4,09 0,82 0,12 11,52
2012–2013 Sacramento 79 62 26,9 44,0 35,8 88,2 2,04 4,00 0,85 0,04 13,92
2013–2014 Sacramento 72 54 34,7 45,3 34,9 85,0 2,92 6,31 1,29 0,11 20,35
2014–2015 Phoenix 46 1 25,7 42,6 39,1 87,2 2,37 3,72 0,98 0,11 15,24
Boston 21 0 25,9 41,1 34,5 86,1 2,10 5,38 0,57 0,00 19,05
2015–2016 Boston 82 79 32,2 42,8 35,9 87,1 2,96 6,21 1,11 0,11 22,23
2016–2017 Boston 76 76 33,8 46,4 38,0 90,9 2,71 5,91 0,91 0,16 28,93
Carrière 441 309 30,0 44,3 36,7 87,6 2,59 5,17 0,98 0,10 19,13
All-Star Game 2 0 18,9 42,3 33,3 100,0 2,00 2,00 0,50 0,00 14,50

Dernière mise à jour le 12 avril 2017.

Playoffs[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2015 Boston 4 0 29,8 33,3 16,7 96,9 3,00 7,00 0,75 0,00 17,50
2016 Boston 6 6 36,6 39,5 28,3 80,9 3,00 5,00 0,67 0,83 24,17
2017 Boston 15 15 34,7 42,5 33,3 82,0 3,07 6,67 0,87 0,13 23,27
Carrière 25 21 34,4 40,6 30,2 84,2 3,04 6,32 0,80 0,28 22,56

Dernière mise à jour le 19 mai 2017.

Records en carrière[modifier | modifier le code]

Les records personnels d'Isaiah Thomas, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[17] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 52 Heat de Miami 53 Wizards de Washington
Paniers marqués 15 Heat de Miami
Rockets de Houston
30 décembre 2016
18 Wizards de Washington 2 mai 2017
Paniers tentés 31 Pacers de l'Indiana 33 Wizards de Washington 2 mai 2017
Paniers à 3 points réussis 9 Heat de Miami 5 5 fois
Paniers à 3 points tentés 15 Hornets de Charlotte 13 @ Wizards de Washington
Lancers francs réussis 17 @ Grizzlies de Memphis 13 Hawks d'Atlanta 22 avril 2016
Lancers francs tentés 17 @ Grizzlies de Memphis 20 décembre 2016 15 Hawks d'Atlanta 22 avril 2016
Rebonds offensifs 4 @ Cavaliers de Cleveland 2 Bulls de Chicago
Rebonds défensifs 9 Wizards de Washington 5 5 fois
Rebonds totaux 11 Wizards de Washington 18 mars 2014 5 5 fois
Passes décisives 15 Jazz de l'Utah 12 Celtics de Boston
Interceptions 5 4 fois 3 Wizards de Washington 2 mai 2017
Contres 2 @ Lakers de Los Angeles
Bucks de Milwaukee

2 Hawks d'Atlanta
Balles perdues 7 8 fois 6 Bulls de Chicago
@ Wizards de Washington

7 mai 2017
Minutes jouées 48 @ Rockets de Houston
@ Heat de Miami

44 Wizards de Washington 2 mai 2017

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • All-NBA Second Team (2017)
  • 2x NBA All-Star, Team east (2016, 2017)
  • NBA All-Rookie Second Team (2012)
  • AP honorable mention All-American (2011)
  • 2× Pac-10 Tournament MVP (2010, 2011)
  • 2× First-team All-Pac-10 (2010, 2011)
  • Second-team All-Pac-10 (2009)

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2011-2012* Sacramento 473 604 $
2012-2013 Sacramento 762 195 $
2013-2014 Sacramento 884 293 $
2014-2015 Boston 7 238 606 $
2015-2016 Boston 6 912 869 $
Total Gains 16 271 567 $
2016-2017 Boston 6 587 132 $
2017-2018 Boston 6 261 395 $

Note : * En 2011, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 5 150 000 $[18].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Les parents de Thomas lui ont donné le prénom d'Isaiah en référence au joueur de basket-ball des Pistons de Détroit Isiah Thomas, après que son père, James, ait fait avec un ami le pari que son équipe favorite, les Lakers de Los Angeles battraient les Pistons lors des finales NBA 1989 (que les Pistons ont remporté quatre matches à zéro). Même si Thomas est né plusieurs mois avant que la finale ait lieu, James avait déjà prévu le prénom. Toutefois, sa mère, Tina Baldtrip, insista pour que le prénom s'écrive « Isaiah » et non « Isiah », comme elle désirait un nom biblique. En raison de l'impopularité de son homonyme parmi les fans des Knicks de New York à la suite de son échec au poste d'entraîneur et de dirigeant du club, les fans huent Isaiah à chaque fois qu'il joue au Madison Square Garden[19]. Le 16 avril 2017, sa sœur cadette Chyna, âgée de 22 ans trouve la mort dans un accident de voiture. Cela coïncide avec le début des playoffs des Celtics. Malgré le choc, Isaiah prend la décision de jouer le match face aux Bulls. Lors de la présentation des équipes, il ne peut retenir ses larmes. Ce match fut chargé émotionnellement selon les dires de ses coéquipiers, Isaiah termina avec 33 points inscrits malgré une défaite 102 à 106[20],[21].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dimitri Kucharczyk, « Le trailer du jour : Isaiah Thomas, Road to the NBA », sur basketusa.com (consulté le 25 juillet 2011)
  2. (en) « Isaiah Thomas named NBA Western conference rookie of the month for february », sur nba.com,
  3. « Rookies du mois de février : la surprise Isaiah Thomas », sur basketusa.com (consulté le 1er mars 2012)
  4. Fabrice Auclert, « Rookies du mois : Isaiah Thomas réalise le doublé », sur basketusa.com (consulté le 2 avril 2012)
  5. (en) « NBA & ABA All-Rookie Teams », sur basketball-reference.com (consulté le 16 juin 2012)
  6. « Le coup de chaud d’Isaiah Thomas (23 points en un quart-temps) », sur basketusa.com (consulté le 15 décembre 2012)
  7. Dimitri Kucharczyk, « Isaiah Thomas joue avec une entorse du poignet », sur basketusa.com,
  8. Fabrice Auclert, « Premier triple double en carrière pour Isaiah Thomas », sur basketusa.com,
  9. Fabrice Auclert, « Isaiah Thomas en partance pour les Suns », sur basketusa.com (consulté le 12 juillet 2014)
  10. Dimitri Kucharczyk, « Échange à quatre : Isaiah Thomas aux Celtics, Brandon Knight chez les Suns », sur basketusa.com (consulté le 19 février 2015)
  11. Jonathan Demay, « Isaiah Thomas expulsé pour sa première avec les Celtics », sur basketusa.com (consulté le 23 février 2015)
  12. Dimitri Kucharczyk, « Le MVP de la nuit : Isaiah Thomas rend fou les Pistons (34 points, 6 passes) », sur basketusa.com (consulté le 9 avril 2015)
  13. Dimitri Kucharczyk, « Isaiah Thomas et Tim Duncan nommés joueurs de la semaine », sur basketusa.com (consulté le 13 avril 2015)
  14. Fabrice Auclert, « Lou Williams, meilleur sixième homme de la saison », sur basketusa.com (consulté le 20 avril 2015)
  15. Arnaud Gelb, « Isaiah Thomas opéré du poignet », sur basketusa.com (consulté le 12 juillet 2015)
  16. (en) Tim Layden, « Little Man, Big Shots », Sports Illustrated, vol. 126, no 5,‎ , p. 52 à 58 (ISSN 0038-822X)
  17. (en) « Isaiah Thomas : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 5 avril 2016)
  18. Fabrice Auclert, « Le salaire moyen d’un joueur NBA est de 5.15 millions de dollars », sur basketusa.com, (consulté en 2012)
  19. Dimitri Kucharczyk, « Pour se venger d’Isiah Thomas, les fans des Knicks décident de huer Isaiah Thomas », sur basketusa.com (consulté le 16 février 2012)
  20. Anthony Ottou, « Les larmes d’Isaiah Thomas », sur basketusa.com (consulté le 17 avril 2017)
  21. Anthony Ottou, « Jimmy Butler fait craquer les Celtics », sur basketusa.com (consulté le 17 avril 2017)