Ijiraq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ijiraq
Saturne XXII
Image illustrative de l'article Ijiraq
Animation créée par la combinaison d'une série de photos. Ijiraq se déplace en bas à droite.
Type Satellite naturel de Saturne
Caractéristiques orbitales
(Époque J2000.0)
Demi-grand axe 11 442 000 km
Excentricité 0,3215
Période de révolution 451,47 j
Inclinaison 46,730°
Caractéristiques physiques
Diamètre (à l'équateur) 10 km
Masse 1,2×1015 kg
Masse volumique moyenne 2,3 × 103 kg/m3
Gravité à la surface 0,0032 m/s2
Période de rotation Inconnue d
Albédo moyen 0,06
Température de surface ? K
Caractéristiques de l'atmosphère
Pression atmosphérique Pas d'atmosphère
Découverte
Découvreur John J. Kavelaars et
Brett J. Gladman
Date de la découverte
Désignation(s)
Désignation(s) provisoire(s) S/2000 S 6

Ijiraq, de son nom complet Saturne XXII Ijiraq, est l'un des satellites naturels de Saturne. Il fut découvert en 2000 par l'équipe de Brett J. Gladman et reçu la désignation temporaire S/2000 S 6[1],[2]. Il est nommé Ijiraq, d'après une créature de la mythologie inuite[3].

Historique du nom[modifier | modifier le code]

L'ijiraq est une sorte de croque-mitaine, qui enlève les enfants et les cache à jamais. Les inuksugaq (ou inukshuk) de pierre servent à permettre à ces enfants de retrouver leur chemin s'ils convainquent l'ijiraq de les laisser repartir. John J. Kavelaars, un astronome de l'Université McMaster, a suggéré ce nom afin de sortir l'astronomie de son ornière gréco-romano-élizabéthaine. Il a passé plusieurs mois à chercher des noms qui soient à la fois multi-culturels et canadiens, consultant des savants amérindiens, sans succès. En mars 2001, il lisait un conte inuit à ses enfants et eut une épiphanie (révélation). L'ijiraq joue à cache-cache, ce que font ces petites lunes de Saturne : elles sont difficiles à trouver, et froides comme le grand nord (l'équipe de découvreurs compte des canadiens, des norvégiens et des islandais — la nordicité est un point commun). Kavelaars contacta l'auteur du conte, Michael Arvaarluk Kusugak (en), pour obtenir son accord, et c'est ce dernier qui suggéra les noms de Kiviuq et de (90377) Sedna.

Références[modifier | modifier le code]

  1. IAUC 7521: S/2000 S 5, S/2000 S 6 18 novembre 2000 (découverte)
  2. MPEC 2000-Y14: S/2000 S 3, S/2000 S 4, S/2000 S 5, S/2000 S 6, S/2000 S 10 19 décembre 2000 (découverte et éphéméride)
  3. IAUC 8177: Satellites of Jupiter, Saturn, Uranus 8 août 2003 (dénomination de la lune)

Sur les autres projets Wikimedia :