Glacier de Gangotri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Glacier de Gangotri
Gomukh, front du glacier de Gangotri. Le massif du Bhagirathi (en) s'élève en arrière plan.
Gomukh, front du glacier de Gangotri. Le massif du Bhagirathi (en) s'élève en arrière plan.

Pays Drapeau de l'Inde Inde
État Uttarakhand
District Uttarkashi
Massif Himalaya
Cours d'eau Bhagirathi
Type Glacier de vallée
Longueur maximale 30 km
Superficie 258,6 km2
Altitude du front glaciaire 4 000 m
Coordonnées 30° 50′ N, 79° 10′ E

Géolocalisation sur la carte : Uttarakhand
(Voir situation sur carte : Uttarakhand)
Glacier de Gangotri
Géolocalisation sur la carte : Inde
(Voir situation sur carte : Inde)
Glacier de Gangotri

Le glacier de Gangotri (en sanskrit et en hindi : गंगोत्री) est situé dans le district d'Uttarkashi, dans l'État d'Uttarakhand, en Inde, dans une région limitrophe du Tibet. Ce glacier, l'une des principales sources du Gange, est l'un des plus grands de l'Himalaya, avec un volume estimé à plus de 27 kilomètres cubes. Le glacier mesure environ 30 kilomètres de long et 2 à 4 kilomètres de large. Autour du glacier se trouvent les sommets du groupe de Gangotri, y compris plusieurs sommets remarquables pour leurs voies d'escalade extrêmement difficiles, comme le Shivling (en), le Thalay Sagar, le pic Meru et le Bhagirathi III. Il s'épanche vers le nord-ouest, prenant naissance dans un cirque en dessous de Chaukhamba, le plus haut sommet du groupe.

Le front du glacier de Gangotri ressemblerait à la bouche d'une vache ; il est appelé Gaumukh (ou Gomukh, de gou, « vache » et mukh, « visage » en hindi). Gomukh, qui se trouve à environ 19 km de la ville de Gangotri, est la source précise de la rivière Bhagirathi, un important affluent du Gange. Gomukh est situé près de la base du Shivling ; entre les deux se trouve la prairie du Tapovan (en).

Le glacier de Gangotri est un lieu de pèlerinage hindou traditionnel. Les hindous fervents considèrent la baignade dans les eaux glacées près du village de Gangotrî comme un rituel sacré.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le Gangotri est situé dans une vallée glaciaire, dans le district d'Uttarkashi du Garhwal Himalaya, dans l'Uttarakhand. Il s'épanche en direction du nord-ouest. Il est délimité entre les latitudes de 30°43'22" à 30°55'49" et les longitudes de 79°4'41" à 79°16'34". Son altitude varie de 4 000 à 7 100 mètres[1].

La couverture glaciaire totale est d'environ 200 km² et compte environ un volume de 20 km³ de glace[2].

Géologie[modifier | modifier le code]

Cette zone est située au nord de la faille principale centrale (en) et est constituée de granite, de différents types de schistes et de gneiss[3].

Le glacier est composé de divers éléments de dépôts tels que des cônes d'éboulis, des cônes d'avalanches, des ponts de neige et des monticules de glace morte et d'éléments d'érosion.

Tout au long du glacier de Gangotri, plusieurs crevasses longitudinales et transversales se sont formées le long desquelles des blocs de glace se sont effondrés. La zone d'ablation du glacier est couverte d'un épais amas de moraines supraglaciaires et se caractérise par plusieurs sections de glace, qui fondent en lacs supraglaciaires. En raison de l'affaissement et de la dégénérescence rapide du glacier, son centre est rempli de lacs supraglaciaires. Dans cette partie de l'Himalaya supérieur, les eaux de fonte glaciaire dominent le système fluvial.

Glaciers affluents[modifier | modifier le code]

Ce glacier a trois principaux affluents : le Raktvarn (15,9 km), le Chaturangi (22,4 km, y compris le Kalandini bamak) et le Kirti (11 km) ; il possède également plus de 18 glaciers affluents plus petits. La vallée glaciaire du Raktvarn contient 7 glaciers affluents ; parmi eux, les Thelu, Swetvarn, Nilambar et Pilapani sont importants. De même, la Seeta, la Suralaya et la Vasuki sont les principaux affluents qui composent le système du Chaturangi, tandis que le système du Kirti ne compte que trois glaciers affluents. Outre ces trois grands systèmes d'affluents, certains autres glaciers affluents de cette région rejoignent directement le glacier de Gangotri ; parmi eux, le Swachand, le Miandi, le Sumeru et le Ghanohim sont les plus importants. Quatre autres glaciers, Maitri, Meru, Bhrigupanth et Manda, se déversent dans la rivière Bhagirathi. La superficie glaciaire totale du bassin versant est de 258,6 km2, dont 109 km2 pour le système de Gangotri, suivi de Chaturangi (72,9 km2), Raktvarn (45,3 km2) et Kirti (31,3 km2). Les quatre autres glaciers couvrent 29,4 km2 de surface glaciaire ; parmi eux, le glacier de Bhirgupanth (15 km2) en représente la plus grande partie.

Recul du glacier[modifier | modifier le code]

La NASA, en collaboration avec des scientifiques de Institut d'études géologiques des États-Unis et du National Snow and Ice Data Center, élabore un inventaire mondial de tous les glaciers du monde pour aider les chercheurs à suivre l'histoire de chaque glacier. Selon eux, le glacier de Gangotri, qui mesure actuellement[Quand ?] 30,2 km de long et entre 0,5 et 2,5 km de large, est l'un des plus grands de l'Himalaya. Ce glacier n'a cessé de reculer depuis le début des mesures en 1780[réf. nécessaire]. Les données sur 61 ans (1936-96) ont montré que le recul total du glacier était de 1 147 m, avec un taux moyen de 19 m par an[4]. Au cours des 25 dernières années du XXe siècle, il a reculé de plus de 850 mètres (34 mètres par an)[5], et de 76 mètres entre 1996 et 1999 (25 mètres par an)[6],[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gyan Marwah, « Gange, a river of no return ? », sur the-south-asian.com (consulté le 11 octobre 2020)
  2. (en) C. P. Vohra, The Himalayas: Aspects of Change, eds J. S. Lall et A. D. Moddie, Oxford University Press, New Delhi, 1981, p. 138–151.
  3. (en) R. P. Metcalfe, Geol. Soc. London, 1993, 74, p. 495–509[réf. non conforme].
  4. (en) Ajay K. Naithani, H. C. Nainwal, K. K. Sati et C. Prasad, « Geomorphological evidences of retreat of the Gangotri glacier and its characteristics », Current Science, 2001, Vol. 80, no 1, p. 87-94.
  5. (en) M. C. Sharma, L. A. Owen, J. Quat. Sci. Rev., 1996, vol. 15, p. 335–365.
  6. (en) article at Earth Observatory driven by NASA, found below a sat image illustration dated 2001
  7. (en) P. Lal, D. S. Vaka et Y. S. Rao, « Mapping surface flow velocities of Sicahen and Gangotri glaciers using TERRASAR-X AND SENTINEL-1A data by intensity tracking », ISPRS Annals of the Photogrammetry, Remote Sensing and Spatial Information Sciences, vol. IV-5,‎ , p. 325–329 (DOI 10.5194/isprs-annals-IV-5-325-2018)