Gemma Bovery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gemma Bovery (bande dessinée) et Bovery.
Gemma Bovery
Réalisation Anne Fontaine
Scénario Pascal Bonitzer
Anne Fontaine
Acteurs principaux
Sociétés de production Gaumont
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Comédie dramatique
Durée 99 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Gemma Bovery est un film franco-britannique réalisé par Anne Fontaine, sorti en 2014.

Il s'agit d'une adaptation de la bande dessinée éponyme de Posy Simmonds publié en 1999, librement inspiré de Madame Bovary de Gustave Flaubert[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ayant découvert que son amant Patrick la trompait, Gemma, une jeune artiste, décoratrice d'intérieur à ses heures, épouse un restaurateur de meubles, Charlie Bovery. Décidé à prendre un nouveau départ, le couple achète en Normandie une fermette. Dès leur arrivée ils font la connaissance de leur voisin Martin, boulanger du village, passionné de littérature, qui tombe instantanément amoureux de la ravissante jeune Anglaise. Lorsque celle-ci entame une liaison avec Hervé, le fils du château, Martin, consterné, craint qu'elle ne connaisse le même destin tragique que l'Emma du chef d’œuvre de Gustave Flaubert.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Gemma Arterton, Anne Fontaine et Isabelle Candelier lors de la première du film au Festival de Toronto, en septembre 2014.

Distribution[modifier | modifier le code]

Projet et réalisation[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Lors de la promotion de son précédent film, Perfect Mothers, la réalisatrice Anne Fontaine parla sur le site AlloCiné du projet de Gemma Bovary : « C’est tiré d’un roman graphique [de Posy Simmonds] qui s’appelle Gemma Bovery et c’est l’histoire d’un couple d’Anglais qui vient vivre en Normandie, là où Flaubert a écrit Madame Bovary. C’est une comédie, je pense, vraiment très amusante entre Anglais et Français, et qui tourne autour d’une Bovary d'aujourd’hui »[6],[7].

Côté casting, on retrouve Fabrice Luchini, qui a annoncé sa présence sur le film au journal Le Parisien, ainsi que celle de l'actrice britannique Gemma Arterton, qui connaît déjà l'univers de l'auteur du roman dont est adapté le film, Posy Simmonds, puisqu'Arterton a tourné l'adaptation cinématographique du roman graphique Tamara Drewe, écrit par Simmonds[6],[7].

Le tournage de Gemma Bovery a débuté fin [8] et s'est étalé sur quarante-trois jours entre la Haute-Normandie, Paris et Londres[9]. Certaines scènes ont été tournées à Lyons-la-Forêt du 26 au 30 août 2013[10] et à Rouen entre fin septembre et début [11],[12],[13].

Musiques[modifier | modifier le code]

La musique originale est composée et orchestrée par Bruno Coulais.

Les musiques additionnelles[14] sont :

Réception[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Gemma Bovery obtient un bon accueil de la part des critiques professionnels[15], avec une moyenne de 3,45 sur le site AlloCiné, pour 27 critiques[16]. Dans les pays anglophones, le film obtient un accueil mitigé, avec 58 % d'avis positifs sur le site Rotten Tomatoes, pour 36 critiques et une moyenne de 6,310[17] et un score de 58100 sur le site Metacritic, pour 17 critiques[18].

Box-office[modifier | modifier le code]

Lieu Box-office Arrêt du
box-office
Nb.
de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial[19] 4 537 544 $ (en cours)
Drapeau des États-Unis États-Unis[19] 191 512 $ (en cours)
Drapeau de la France France[2] 571 268 entrées 17

Distribué dans 353 salles, Gemma Bovery parvient à prendre la première place du box-office français avec 231 154 entrées en première semaine d'exploitation[2], détrônant ainsi Lucy, qui occupait cette position durant cinq semaines consécutives[20]. Toutefois, la semaine suivante, il chute de six places avec 130 934 entrées, soit une chute de près de 44 %, qui lui permet de cumuler 362 088 entrées[2]. Il s'agit d'un résultat en dessous du précédent film avec Fabrice Luchini en vedette, Alceste à bicyclette qui, en deux semaines, avait cumulé 583 581 entrées[21]. Lors de sa troisième semaine, le film chute à la dixième place avec 88 096 entrées supplémentaires enregistrés durant cette période, soit une baisse de 32,8 %, malgré une hausse de 53 salles (passant ainsi à 406 salles), ce qui lui fait totaliser 450 184 entrées[2]. Il enregistre un résultat de 505 406 entrées en quatrième semaine, après avoir obtenu 55 222 spectateurs supplémentaires (soit une baisse de 37,3%), le faisant chuter à la douzième place[2].

Selon une étude de BFM Business avec 571 268 entrées totalisées au cours de son exploitation pour un budget de 9 720 000 euros, Gemma Bovery affiche un taux de rentabilité de 32,73%[22], soit une perte de plus de 6 000 000 €[23].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Noëlle Tranchant, « Luchini au secours de « Madame Bovary » », sur lefigaro.fr, (consulté le 8 janvier 2014)
  2. a, b, c, d, e et f « Gemma Bovery », sur JP's Box-Office (consulté le 28 septembre 2014)
  3. « Gemma Bovery », sur UniFrance (consulté le 1er février 2014)
  4. a et b Gemma Bovery sur Allociné
  5. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  6. a et b « Gemma Arterton, une « bombe anatomique anglaise » face à Fabrice Luchini », sur première.fr, (consulté le 8 janvier 2014).
  7. a et b Laëtitia Forhan, « Gemma Arterton & Fabrice Luchini chez Anne Fontaine », sur AlloCiné, (consulté le 7 janvier 2014)
  8. « Gemma Arterton en tournage avec Fabrice Luchini », sur canoe.ca, (consulté le 8 janvier 2014)
  9. « Fabrice Luchini et Gemma Arterton réunis par Anne Fontaine », sur toutlecine.com, (consulté le 7 janvier 2014)
  10. « Fabrice Luchini et Gemma Arterton tournent dans "Gemma Bovery" à Lyons-La-Forêt », sur citizenside.com, (consulté le 8 janvier 2014)
  11. « Un film avec Gemma Arterton et Fabrice Luchini en tournage à Rouen, jeudi 3 octobre », sur 76actu.fr, (consulté le 8 janvier 2014)
  12. « Gemma Arterton, la scène du baiser à Rouen », sur grand rouen.com, (consulté le 8 janvier 2014)
  13. « L'équipe de "Gemma Bovery" fait son cinéma à Rouen », sur paris normandie.fr, (consulté le 8 janvier 2014)
  14. Citées dans le générique de fin de film.
  15. Barbara Vinken, Gemma Bovery, Romanische Studien, no. 3, 2016, pp. 319-324, online
  16. « Critiques presse de Gemma Bovery », sur AlloCiné (consulté le 28 septembre 2014).
  17. http://www.rottentomatoes.com/m/gemma_bovery/
  18. http://www.metacritic.com/movie/gemma-bovery
  19. a et b http://www.boxofficemojo.com/movies/?page=intl&id=gemmabovary.htm
  20. « CLASSEMENT FRANCE 10-16 Septembre 2014 », sur JP's Box-Office (consulté le 28 septembre 2014)
  21. « Alceste à bicyclette », sur JP's Box-Office (consulté le 28 septembre 2014)
  22. http://www.allocine.fr/diaporamas/cinema/diaporama-18639313/
  23. http://www.jpbox-office.com/charts_budget_fr.php?qpage=classg&limite=420&infla=no&variable=default&tri=champ0&sens=DESC&limit5=no

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :