Géraud Ier d'Armagnac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Géraud Ier d'Armagnac
Titre
Informations générales
Décès
, au plus tardVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille
Père
Mère
Emerine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Adelais (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Bernard II d'Armagnac
Galdis d'Armagnac (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Adelais (d) (fille possible (d))Voir et modifier les données sur Wikidata

Géraud Ier Trancaléon, mort avant 1011, comte d'Armagnac, était fils de Bernard Ier, comte d'Armagnac et d'Emerine.

Sa vaillance lui apporta le surnom de Trancaléon ou Tranche-Lion, mais l'histoire n'a transmis que peu de choses sur ses actions.

Il a eu pour épouse une Adelais. L'historien gascon Jean de Jaurgain a supposé qu'elle était fille de Guillaume V Le Grand, duc d'Aquitaine et comte de Poitiers et de Brisque de Gascogne. Selon lui, cette filiation était la seule qui expliquait la raison pour laquelle Bernard II d'Aquitaine succéda à Eudes d'Aquitaine, filiation reprise par les Europäische Stammtafeln[1]. Cependant Guillaume d'Aquitaine et Brique de Gascogne se sont mariés en 1011, alors que Géraud Ier est déjà mort à cette date. En 1011, Adélaïde est déjà remariée avec Arnaud II, vicomte de Lomagne et d'Auvillars[2],[3].

Il eut :

Son épouse est également connue comme la mère d'une autre Adelais, mariée à Gaston III, vicomte de Béarn, mais on ignore de quelle mariage cette seconde Adélais est née.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Europäische Stammtafeln. ES III 569.
  2. Ex Historia Abbatiæ Condomensis, RHGF XI, p. 395.
  3. (en) Charles Cawley, « GASCONY », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy,‎ 2006-2014.
  4. Jaurgain (1902), p. 144, note no 4.
  5. Genealogia Comitum Guasconiæ, RHGF XII, p. 386.

Source[modifier | modifier le code]