Effet Askaryan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’effet Askaryan est un phénomène physique semblable à celui de l’effet Tcherenkov qui se produit dans les milieux diélectriques denses tels que la glace, le sable ou la régolithe. Postulé par Gurgen Askaryan (en) en 1962, il n’est confirmé expérimentalement qu’en 2000.

Principe[modifier | modifier le code]

Une particule se déplaçant à une vitesse supérieure à la vitesse de phase de la lumière dans un milieu concerné émet un cône de rayonnement cohérent dans les gammes radio et micro-onde. Ce rayonnement, rendu facilement détectable grâce à une forte anisotropie de charge, est exploité entre autres par les expériences ANITA (en) et ARA (en) pour la détection de neutrinos hautement énergétiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]