Disintegration

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Disintegration
Album de The Cure
Sortie [1]
Enregistré de novembre 1988 à février 1989
aux studios Hookend (Checkendon)
Genre Gothic rock - Darkwave
Producteur Dave Allen, Robert Smith
Label Elektra, WEA
Fiction Records
Polydor, PolyGram

Albums de The Cure

Disintegration est le huitième album studio de The Cure sorti en 1989 avec une orientation différente des deux précédents albums ainsi qu'avec un changement de personnel.

Cet album rejoint l'ambiance sombre des débuts du groupe Seventeen Seconds (1980) / Faith (1981) / Pornography (1982) et sera le plus grand succès commercial du groupe, avec notamment le titre Lovesong qui atteindra la deuxième place des hits américains à la plus grande surprise du groupe.

Disintegration est le deuxième album d'une trilogie commencée avec Pornography en 1982 et qui se clôturera avec Bloodflowers en 2000. Les vieux démons de Robert Smith (alors trentenaire) sont de retour et la vidéo du premier single Lullaby, réalisée par Tim Pope, en est l'illustration. Dans un interview, Smith a raconté qu'il avait décidé de nommer son prochain album "Disintegration", et qu'avec ce seul titre comme référence, le groupe avait créé les musiques avant qu'il n'écrive les paroles. Même si certaines chansons sont plutôt « gaies », comme Lovesong, le sentiment qui domine dans Disintegration est la nostalgie dans une atmosphère sombre et sinistre, teintée de beaucoup de mélancolie. Le ton est tout de suite donné avec Plainsong, une chanson quasi-instrumentale, dont la mélodie est dominée par des grands riffs de guitare basse.
L'ambiance est toutefois très bonne parmi le groupe.

Le groupe refusait de sortir le titre Lovesong en single car personne ne l'appréciait mais cela leur était imposé.

La chanson Fascination Street fait référence à la rue Bourbon (Bourbon Street de La Nouvelle-Orléans), et son titre fut trouvé par addition d'un mot amené par les autres membres du groupe au mot Street.

L'album se classera à la troisième place des charts en Angleterre et douzième aux États-Unis en restant pendant 55 semaines dans les charts américains. Il est aujourd'hui considéré comme l'un des meilleurs du groupe et l'un des disques les plus emblématiques du son new wave de la fin des années 80: synthés (au son très travaillé) omniprésents dans le disque, guitares "carillonneuses" inimitables (Same deep water as you), percussions puissantes, caractérisées tantôt par la recherche de rythmes syncopés originaux ("Last Dance"), tantôt par une rythmique ultra linéaire, quasi-mécanique ("Disintegration", morceau éponyme).

À la fin des sessions, le groupe s'est pratiquement disloqué, et depuis, chaque nouvel album est censé être le dernier. En 1990 est sorti Entreat, un album live (enregistré à Wembley en juillet 89) comprenant huit titres de Disintegration, au profit d'œuvres caritatives.

Le sort une édition remasterisée avec deux CD supplémentaires comportant pour l'un des titres inédits, des démos et des versions alternatives des morceaux de l'album, et pour l'autre le live Entreat augmenté de quatre titres.
De plus, un site internet est mis en ligne pour l'événement où il est notamment possible d'écouter d'autres inédits, démos et titres live[2].

Disintegration fut joué en live en entier ainsi que Pornography et Bloodflowers au cours de deux concerts au Tempodrom de Berlin en novembre 2002. Ces deux concerts ont fait l'objet d'un enregistrement audio-vidéo intégral que l'on retrouve sur le double DVD intitulé Trilogy.

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

Edition originale (1989)[modifier | modifier le code]

Tous les titres ont été écrits et composés par Simon Gallup, Roger O'Donnell, Robert Smith, Porl Thompson, Laurence Tolhurst et Boris Williams.

  1. Plainsong, 5:15
  2. Pictures of You, 7:28
  3. Closedown, 4:21
  4. Lovesong, 3:30
  5. Last Dance, 4:47
  6. Lullaby, 4:12
  7. Fascination Street, 5:16
  8. Prayers for Rain, 6:07
  9. The Same Deep Water as You, 9:22
  10. Disintegration, 8:23
  11. Homesick, 7:09
  12. Untitled, 6:30

Note: Les titres "Last Dance" et "Homesick" n'étaient pas présents sur l'édition vinyle originale, ils furent considérés par la suite comme titres bonus et rajouté ultérieurement sur les éditions et copies de l'album.

Deluxe Edition (2010)[modifier | modifier le code]

CD 1 - The Original Album

Contenu identique à l'édition originale.

CD 2 - Rarities (1988-1989)

  1. Prayers for Rain – Robert Smith home demo (Instrumental) – 4/88
  2. Pictures of You – Robert Smith home demo (Instrumental) – 4/88
  3. Fascination Street – Robert Smith home demo (Instrumental) – 4/88
  4. Homesick – Band rehearsal (Instrumental) – 6/88
  5. Fear of Ghosts – Band rehearsal (Instrumental) – 6/88
  6. Noheart – Band rehearsal (Instrumental) – 6/88
  7. Esten – Band demo (Instrumental) – 9/88
  8. Closedown – Band demo (Instrumental) – 9/88
  9. Lovesong – Band demo (Instrumental) – 9/88
  10. 2Late (alternate version) – Band demo (Instrumental) – 9/88
  11. The Same Deep Water as You – Band demo (Instrumental) – 9/88
  12. Disintegration – Band demo (Instrumental) – 9/88
  13. Untitled (alternate version) – Studio rough (Instrumental) – 11/88
  14. Babble (alternate version) – Studio rough (Instrumental) – 11/88
  15. Plainsong – Studio rough (Guide vocal) – 11/88
  16. Last Dance – Studio rough (Guide vocal) – 11/88
  17. Lullaby – Studio rough (Guide vocal) – 11/88
  18. Out of Mind – Studio rough (Guide vocal) – 11/88
  19. Delirious Night – Rough mix (vocal) – 12/88
  20. Pirate Ships (Robert Smith solo) – Rough mix (vocal) – 12/89

Pirate Ships est une reprise de Wendy Waldman.

CD 3 - Entreat Plus (Live)

  1. Plainsong
  2. Pictures of You
  3. Closedown
  4. Lovesong
  5. Last Dance
  6. Lullaby
  7. Fascination Street
  8. Prayers for Rain
  9. The Same Deep Water as You
  10. Disintegration
  11. Homesick
  12. Untitled

Personnel[modifier | modifier le code]

Les relations devenant ingérables avec Laurence Tolhurst par sa prise excessive d'alcool et de drogues, celui-ci sera remplacé par Roger O'Donnell ami de Boris Williams et claviériste des Psychedelic Furs. Malgré être attribue en le notes des album avec «autres instruments», un variété du groupe membres ont dit qui Lol Tolhurst n'a pas fait effectuer du tout pour les raisons ci-dessus.

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classement (1989) Meilleure
place
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[3] 2
Drapeau de l'Australie Australie (ARIA)[4] 9
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[5] 5
Drapeau du Canada Canada (Canadian Albums Chart)[6] 22
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[7] 12
Drapeau de la France France (IFOP)[8] 3
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[9] 7
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[10] 7
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[11] 6
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[12] 3
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[13] 3
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[14] 10
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[15] 4
Classement (2010) Meilleure
place
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop)[16] 84
Drapeau de la Belgique Belgique (Wallonie Ultratop)[17] 41
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[7] 92
Drapeau de la France France (SNEP)[18] 90
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[13] 68
Pays Certfications
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Disque d'or Or[19]
Drapeau des États-Unis États-Unis Disque de platine 2 × Platine[20]
Drapeau de la France France Disque d'or 2 × Or[21]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Disque d'or Or[22]
Drapeau de la Suisse Suisse Disque d'or Or[23]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Lullaby / Babble / Out of My Mind / Lullaby (remix) - avril 1989
  • Fascination Street / Babble / Out of My Mind / Fascination Street (extended remix) - avril 1989, sorti aux États-Unis uniquement
  • Love Song / 2 Late / Fear of Ghosts / Love Song (extended mix) - août 1989
  • Pictures of You / Last Dance (live) / Fascination Street (live) / Prayers for Rain (live) / Disintegration (live) / Pictures of You (strange mix) - mars 1990

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Dans l'épisode de South Park intitulé Mecha Streisand, Kyle déclare à Robert Smith que l'album Disintegration est le plus grand album de tous les temps (« Disintegration is the best album everrr! » en original dans le texte).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. site officiel de The Cure
  2. Le site consacré à la réédition de Disintegration
  3. (de) Charts.de – The Cure – Disintegration. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 2 décembre 2014.
  4. (en) Australian-charts.com – The Cure – Disintegration. ARIA Top 50 album. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  5. (de) Austriancharts.at – The Cure – Disintegration. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  6. « RPM 100 Albums June,12-17,1989 », Library and Archives Canada
  7. a et b (en) The Cure - Chart history – Billboard. Billboard 200. Prometheus Global Media. Consulté le 2 décembre 2014.
  8. « Le détail des albums de chaque artiste », Infodisc
  9. (it)« Gli album più venduti del 1989 », Hit Parade Italia
  10. (en) Norwegiancharts.com – The Cure – Disintegration. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  11. (en) Charts.org.nz – The Cure – Disintegration. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  12. (nl) Dutchcharts.nl – The Cure – Disintegration. Mega Album Top 100. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  13. a et b (en) Archive Chart. UK Albums Chart. The Official Charts Company. Consulté le 2 décembre 2014.
  14. (en) Swedishcharts.com – The Cure – Disintegration. Sverigetopplistan. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  15. (en) Swisscharts.com – The Cure – Disintegration. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  16. (nl) Ultratop.be – The Cure – Disintegration. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 5 décembre 2014.
  17. Ultratop.be – The Cure – Disintegration. Ultratop 200 albums. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 5 décembre 2014.
  18. Lescharts.com – The Cure – Disintegration. SNEP. Hung Medien. Consulté le 5 décembre 2014.
  19. (de)Bundesband Musik Industrie
  20. (en)Searchable Database - RIAA (entrer Cure)
  21. InfoDisc: Les Certifications (Albums) du SNEP (Bilan par artiste)
  22. (en)Certified Awards - BPI (entrer Disintegration, choisir Title, All, Album)
  23. Hitparade.ch Awards