Discussion:Fédération nationale des étudiants de France

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

La FNEF a bien fusionné avec le SELF, à ne pas confondre avec le CELF, créé plus tard. Le SELF est une création proté essentiellement par Alice Saunié-Seité, qui avait besoin de lutter contre le mouvement de 1976 qui luttait contre sa réforme universitaire et la création du DEUG.


Cet article est un bel exemple de confusion totale n'ayant rien à faire sur une encyclopédie. Il confond volontairement deux organisations distinctes n'ayant aucun rapport, le CLEF (comité de liaision des étudiants de France), effectivement composé des majos puis de leurs successeurs, et le CELF, comité des étudiants libérauxde France, giscardien. Bravo. --Bahlsen 4 mars 2006 à 01:29 (CET)


La création de la FNEF n'est pas intervenue en 1962 , mais en juillet 1961 à l'initiative des AGE de Nice , Montpellier , Aix en Provence et de la Corpo de Droit de Paris . L' AGE d'Alger n' a pas adhéré , dans le contexte de l'époque . A Grenoble , la Fédération Générale des Etudiants a été créée le 26 mars 1962 .


En consultant des journaux étudiants syndicaux des années 1967 - 1968 , il apparaît que la FNEF a été créée les 27, 28 et 29 juin 191 à Montpellier par des AGE , des Fédérations Régionales et Unions Nationales d'étudiants ( Union des Etudiants en Droit , en Médecine , etc , scissionnistes des Fédérations Nationales affiliées à l'UNEF )


Autres membres de la FNEF éminents mais non cités: Jean Luc Gréau, économiste, fut Président National du mouvement de 1967 à 1969. Pendant les "évènement de 1968, il fit évoluer le mouvement en le préservant de différentes tentatives de prises en main par différents mouvements d’extrême droite ainsi que de mouvements proches des partis gouvernementaux de l'époque: gaullistes, giscardiens notamment. Il fédéra différents courants de pensées proches soit de mouvements catholiques, centristes, radicaux, monarchistes et certains jeunes syndicalistes proches soit de Force Ouvrière soit de la Confédération Générale des Cadres. Gérard Longuet,leader de l’extrême droite à l'époque, auteur d'une tentative de reprise du mouvement au congrès d'Amiens en 1967 qui échoua. Cet échec fut un des élément fondateurs du mouvement Occident;

Recherche d'anciens dirigeants nationaux et régionaux.[modifier le code]

Nous sommes un certain nombre d'anciens militants régionaux de 1962 à 1972 à rechercher l'appartenance universitaire locale des anciens présidents nationaux de la FNEF: Paul-Georges Dallet, Thierry Granger, Bernard Lherminé, Jean-Luc Liabeuf, Stéphane Mantion, Fernand Pichon, et d'autres anciens responsables parisiens et provinciaux de cette même époque, afin de compléter les infos déjà existantes. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Rogmor45 (discuter), le 19 novembre 2012 à 10:50‎.

cadres de la fnef[modifier le code]

Rien de neuf depuis 2012? Ont-ils disparus? rien de nouveau en 2017?