Discussion:Armoiries de Montréal

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

HB 22 juillet 2007 à 10:56 (CEST)

LES PRÉSENTES ARMOIRIES DE LA VILLE DE MONTRÉAL

Les présentes armoiries de la ville de Montréal sont archaîques et appartiennent aux archives. Leur histoire débute avec la conquête du Canada par l'Angleterre et l'entrée à Montréal en 1760 des forces armées anglaises. Suite au traité de Paris (1763) par lequel la France céda le Canada à l'Angleterre, très tôt, le conquérant sentit le besoin de définir une image de ce pays en devenir. En 1833, le gouverneur anglais de Montréal fit adopter les présentes armoiries.

Le champ de l'écu fut chargé de quatre meubles végétaux, chacun représentant le groupe ethnique considéré important, ou destiné à le devenir. Le groupe dominant ANGLAIS fut représenté par une rose, la rose de la maison de Lancaster. Le groupe IRLANDAIS dont le Québec comptait encore peu de représentant reçu la feuille de trèfle. Sa présence aux armoiries convenait bien avec les croyances religieuses d'un pays traditionnellement catholique. L'ÉCOSSAIS reconnu bon en affaires, y trouva son chardon. Quant au CANADIEN FRANÇAIS qui constituait la large majorité du pays, quelque 80%, reçu son quart. Pour le conquérant, ce groupe était destiné à perdre son importance. Il reçu la fleur de lys.

Fort inopinément, deux siècles après cette entrée des Anglais au Canada, ces armoiries et le drapeau qui les accompagnent, se veulent an l'an 2005 l'image de Montréal. Après deux siècles et demi d'histoire, la ville n'est plus au moment de sa conquête, Ces armoiries appartiennent aux archives. Certes ces armoiries furent quelque peu dépoussièrées en 1938. Mais elles conservent l'esprit de leurs origines. Elles représentent pour le canadien français de Montréal une période douleureuse de son passé. Il fut jadis un temps où Montréal fut le coeur d'un empire commercial rayonnant sur le coeur du continent. C'était alors la Nouvelle-France ou Canada. Les armoiries de Montréal doivent être à la hauteur de son histoire, une histoire digne de la plus haute considération.

Ceux qui s'intéressent au passé historique de Montréal, le Montréal des débuts du Canada (un Canada français s'étendant de la vallée du Saint-Laurent au Golfe du Mexique), ceux-là voudront voir MUSÉE DE LA NOUVELLE-FRANCE url http://jacquescartier.org/musee-nouvelle-france/index.html

Débat en cours sur la pertinence du blason[modifier le code]

Montréal indique explicitement: a adopté la forme française pour les contours de l'écu alors que le blason proposé par Projet:Blasons n'y correspond pas. Voir cette discussion. --ldel 65 parlons! ;) 29 mai 2007 à 01:44 (CEST)

Soyons clair. Le chapitre s'intitule "Héraldique". S'il s'agit d'héraldique, les autorités de Montreal, on s'en balance. La forme du blason est indifferente, donc le blason proposé est tout assi correct que l'autre.
Ou bien il ne s'agit pas d'héraldique, mais de symbolique officielle, alors retirons le chapitre héraldique, changeons le titre: il ne s'agit plus "d'armoiries" mais de "logo armoirique" si on veut, et alors là n'importe qui impose n'importe quoi, c'est plus nos oignons ! --Ssire 29 mai 2007 à 06:57 (CEST)
ben justement, LA "forme francaise" n'existe pas, il y en a DEUX. Et celle que j'ai utilisee en est une. La ou on peut critiquer par contre, c'est qu'a l'epoque de l'adoption de ces armoiries, la forme "moderne" etait deja apparue... Comme l'a dit Ssire, si tu preferes la forme moderne, amuse-toi. Entends par la que je ne vais pas redessiner ce blason dans sa forme moderne, et ce pour une raison tres simple : mes ressources graphiques sont a la hauteur de celles proposees par l'atelier graphique du projet blason dont la plupart des membres ont developpe des ressources uniquement pour l'ancien modele. Si jamais quelqu'un vectorise un chardon, une rose tigee et une croix adaptee a ce format, la question sera toute autre, par contre.
mes excuses pour l'absence d'accent sur ce texte : je suis presentement sur un clavier polonais...
--Syryatsu 29 mai 2007 à 11:33 (CEST)
Merci de vos commentaires, messieurs, cet énoncé sur le forme française est directement extrait du site de la ville et je ne suis pas bon juge. Voyant les formes sur l'article écu, je constate que la ville réfère à la forme moderne. Je vais modifier le texte pour mieux distinguer le concept graphique du concept héraldique des armoiries.<br\>En effet je préfèrerais la forme moderne puisque c'est celle utilisée par le graphisme de la ville, mais si ça pose des difficulté techniques, conservons la forme française ancienne. Merci beaucoup pour que temps que vous avez consacré à m'instruire (péniblement) de ces concepts. --ldel 65 parlons! ;) 30 mai 2007 à 04:49 (CEST)
Comme bien d'autres villes, Montréal ne connaît rien à l'héraldique et ses avis valent peu de chose. Il y a plusieurs formes « françaises » : l'ancienne, cette de 1696 dans l'Armorial général de France de Charles d'Hozier, la moderne de Napoléon, etc. La forme de l'écu n'est qu'une question de goût, généralement, et on peut mettre ce qu'on veut. Donc, si on veut une forme française, on peut choisir au moins parmi ces trois-là. Par ailleurs, le Projet:Blason de Wikipédia a ses propres conventions et l'héraldique n'impose pas d’utiliser les formes prescrites par les villes car l'héraldique est faite pour se transmettre sans aucune image, juste avec des blasonnements dans des armoriaux.
--ThoMiCroN Blason famille Phelippes de La Marnierre.svg (d) 19 juillet 2015 à 05:44 (CEST)

Fichier proposé à la suppression sur Commons[modifier le code]

Message déposé automatiquement par un robot le 11 septembre 2018 à 02:25 (CEST).