Demons and Wizards (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Demons and Wizards
Album de Demons & Wizards
Sortie Drapeau de l'Allemagne
Drapeau des États-Unis
Enregistré Morrisound Studios, Tampa (Floride)
Durée 52:40
Genre Power metal
Format CD, vinyle LP[1], digital[2],[3]
Auteur Hansi Kürsch, Jon Schaffer
Producteur Jim Morris, Hansi Kürsch, Jon Schaffer
Label Steamhammer

Albums de Demons & Wizards

Notation des critiques

Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 3/5 étoiles[4]
Metal Rules 5/5[5]

Demons and Wizards est le premier album éponyme du groupe de power metal et heavy metal allemand Demons & Wizards, sorti en en Allemagne (en aux États-Unis).

Présentation[modifier | modifier le code]

L'album est enregistré avec l'aide de Jim Morris qui joue de la guitare solo sur presque tous les titres, et de Mark Prator à la batterie.

Une édition limitée de cet album contient une reprise du morceau White Room, du groupe Cream.

La version argentine du CD (éditée par NEMS Enterprises) comprend, également, White Room, ainsi que les versions démos de Heaven Denies, The Whistler et Tear Down the Wall.

Le digipack européen (SPV) et le CD japonais (Victor Entertainment) incluent White Room, ainsi qu'une morceau nommé The Whistler (Alternate) qui est, musicalement, le même que son équivalent de l'édition standard mais avec paroles différentes.

Analyse[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Cet album contient des thèmes familiers aux fans d'Iced Earth et Blind Guardian (dont la groupe Demons & Wizards est un projet parallèle), avec des morceaux comme Heaven Denies, et Poor Man's Crusade.

Heaven Denies se base sur Le Paradis perdu de John Milton, à propos de la déchéance de Lucifer.

Blood on My Hands est basé sur la version de Richard Wagner de l'histoire de Siegfried, comme décrit dans le cycle de l'anneau.

Winter of Souls aborde le sujet de la haine de Mordred pour son père, le Roi Arthur.

Le morceau The Whistler s'inspire du conte folklorique du joueur de flûte de Hamelin.

Fiddler on the Green fait référence à un accident de voiture dont Hansi a été témoin.

Path of Glory traite d'une réflexion sur la vie après la mort.

Les trois derniers morceaux constituent une trilogie parlant d'une divinité qui crée puis détruit son propre univers.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites et composées par Hansi Kürsch, Jon Schaffer

No Titre Durée
1. Rites of Passage (Instrumental) 0:54
2. Heaven Denies 5:20
3. Poor Man's Crusade 4:02
4. Fiddler on the Green 5:56
5. Blood on My Hands 4:45
6. Path of Glory 4:59
7. Winter of Souls 5:47
8. The Whistler 5:15
9. Tear Down the Wall 4:48
10. Gallows Pole 5:22
11. My Last Sunrise 4:43
12. Chant (Instrumental) 0:48
52:40
Titre bonus - Édition digipack, Allemagne (Steamhammer, Nothing to Say, )[6]
No Titre Durée
13. White Room (Reprise de Cream) 5:00
57:46
Titres bonus - Édition Japon (Victor, )[7]
No Titre Durée
13. White Room 5:01
14. The Whistler (Alternate version) 5:21
63:09
Titres bonus - Édition Argentine (NEMS Enterprises, 2000)[8]
No Titre Durée
13. White Room 5:11
14. Heaven Denies (Demo) 5:09
15. The Whistler (Demo) 5:22
16. Tear Down the Wall (Demo) 4:47
73:15

Crédits[modifier | modifier le code]

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Équipes technique et production[modifier | modifier le code]

  • Production, Ingénierie : Jim Morris
  • Coproduction : Hansi Kürsch, Jon Schaffer
  • Artwork : Danny Miki, Travis Smith
  • Design : Travis Smith

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Demons and Wizards sur Discogs - Édition 2 × vinyle LP, Picture-disc, AAlemagne (Steamhammer, 1999)
  2. (en) Écoute et téléchargement, « Demons & Wizards: Demons and Wizards », sur Amazon.com, (consulté le 9 novembre 2017)
  3. (nl) Écoute et téléchargement, « Demons & Wizards: Demons and Wizards », sur iTunes.com, AppleStore (consulté le 9 novembre 2017)
  4. (en) Jason Anderson, « Demons & Wizards: Demons and Wizards - AllMusic Review », sur AllMusic.com (consulté le 9 novembre 2017)
  5. (en) EvilG, « Demons & Wizards review », sur Metal-Rules.com, (consulté le 9 novembre 2017)
  6. (en) Demons and Wizards sur Discogs et Demons and Wizards sur MusicBrainz - Édition digipack, Allemagne inclus 1 titre bonus (Steamhammer, Nothing to Say, 22/02/2000)
  7. (en) Demons and Wizards sur Discogs et Demons and Wizards sur MusicBrainz - Édition Japon inclus 2 titres bonus (Victor, 23/02/2000)
  8. (en) Demons and Wizards sur Discogs et Demons and Wizards sur MusicBrainz - Édition Argentine inclus 4 titres bonus (NEMS Enterprises, 2000)

Liens externes[modifier | modifier le code]