De Gradibus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

De Gradibus
Auteur Al-Kindi
Version originale
Langue Arabe
Titre رسالة في قدر منفعة صناعة الطب

De Gradibus est un livre en arabe du médecin arabe Al-Kindi. De Gradibus est le nom latinisé du livre, aussi appelé Quia Primos[1].

Dans De Gradibus, Al-Kindi tente d'applique les mathématiques à la pharmacologie en quantifiant la force des médicaments. Selon Prioreschi (en), cela constitue la première tentative de quantifcation sérieuse en médecine[2]. Il a aussi développé un système fondé sur les phases de la Lune, qui devait permettre au médecin de déterminer à l'avance les jours les plus critiques de la maladie du patient[3]. Au cours du mouvement de traductions latines du XIIe siècle, De Gradibus a été traduit en latin par Gérard de Crémone[1]. Le raisonnement mathématique d'Al-Kindi était complexe et difficile à suivre ; Roger Bacon a considéré que cette méthode de calcul de la force d'un médicament était très difficile à utiliser[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b p. 19, « Al-Kindi, A Precursor Of The Scientific Revolution », Plinio Prioreschi, Journal of the International Society for the History of Islamic Medicine 1, no 2 (octobre 2002), p. 17–19.
  2. a et b p. 18, Prioreschi 2002.
  3. Klein-Franke, p. 172