Data Management Platform

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une Data Management Platform (en français, plateforme de gestion de données) est une plateforme de gestion des données sur les internautes. Les données sur les internautes sont accumulées et classées par la plateforme pour, par la suite, servir à cibler la publicité en ligne.

Volumétrie[modifier | modifier le code]

Les plateformes de gestion de données sont capables de stocker des milliards d'informations par jour. Parmi ces informations stockées, on note 2 types de données :

  • les données user centric concernent l'internaute, par exemple, son genre, son âge, ses centres d'intérêt ;
  • les données site centric concernent l'environnement de l'utilisateur, par exemple, le site web ou l'article qu'il consulte, la fréquence de visite, le temps passé sur le site.

Traitement en temps réel et par lots[modifier | modifier le code]

Il existe deux types de plateformes de gestion des données : les plateformes de gestion en temps réel et les plateformes de gestion par lots[1],[2],[3].

Les plateformes de gestion en temps réel[modifier | modifier le code]

Les plateformes de gestion en temps réel sont capables d'exploiter et de rendre les données stockées en quasi temps réel. Ces plateformes de gestion traitent ainsi la segmentation des internautes au fil de l'eau et mettent les utilisateurs dans les bonnes cases au fur et à mesure qu'elles reçoivent des informations les concernant.

L'avantage des plateformes de gestion en temps réel est d'avoir une de l'internaute tenant compte de ses plus récentes activités.

Les plateformes de gestion par lots[modifier | modifier le code]

Les plateformes de gestion par lots stockent les informations sur les utilisateurs, mais ne procèdent à leur traitement que périodiquement, par exemple, une fois par jour ou une fois par semaine.

L'avantage des plateformes de gestion par lots est d'avoir une vue précise sur l'utilisateur, associée à des algorithmes de segmentation avancés.

Serveur à serveur[modifier | modifier le code]

La communication entre plateformes de gestion s'effectue par des API ou par appel de plateformes de gestion à chaque contact avec l'internaute.

Dans le cas des appels de plateformes de gestion à chaque contact, la plateforme de gestion A active un script de la plateforme de gestion B pour lui pousser de l'information lors de l'action de l'internaute (visite, consultation d'une page, événement spécifique comme un clic).

Dans le cas serveur à Serveur, les 2 plateformes de gestion mettent en place une table de correspondance d'identifiants (cookie sync) et la plateforme de gestion A met à jour les informations de la plateforme de gestion B par transmission d'un fichier plat ou par API. Cette 2e méthode est actuellement la plus utilisée parce qu'elle permet une meilleure réactivité de la data et elle n'est pas tributaire d'un événement de l'internaute.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Data Management Platform (DMP) : fonctionnalités et bénéfices de l'exploitation des données », sur www.journaldunet.com (consulté le 12 novembre 2015)
  2. (en) « The Great DMP Debate | AdExchanger », sur AdExchanger (consulté le 12 novembre 2015)
  3. (en) « What is a Data Management Platform, or DMP? - Digiday », sur Digiday (consulté le 12 novembre 2015)