Mimachlamys varia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chlamys varia)

Pétoncle noir

Mimachlamys varia, le Pétoncle noir, est une espèce de mollusques bivalves de la famille des Pectinidae.

Coquille[modifier | modifier le code]

Longueur jusqu'à 80 mm mais couramment entre 45 mm et 55 mm.

Nombreuses côtes (25 à 35) nettement marquées et « oreillettes » très asymétriques. Contrairement au pétoncle blanc, ses côtes sont hérissées de petites excroissances, ce qui le rend immédiatement identifiable au toucher. Les deux valves sont bombées et plus hautes que larges[1].

Coloration[modifier | modifier le code]

Comme son nom scientifique varia l'indique, ce bivalve est de couleur variable. C'est ainsi que l'on peut trouver des individus violets, rouges, jaunes, bruns, présentant parfois des taches.

Habitat[modifier | modifier le code]

Libre ou fixé par un byssus à différents substrats, coquilles vides, petits cailloux ou rochers de 0 à 80 m de profondeur, sur des fonds meubles sablo-vaseux. Ils peuvent éventuellement être mis au sec lors de la basse mer des vives-eaux[1].

Usages[modifier | modifier le code]

Il s’agit d'un pétoncle, décrit dans les documents anciens, et couramment trouvé dans les kjœkkenmœddings (dépôts de cuisine archéologiques) du littoral atlantique. Coquillage extrêmement prisé, il était pêché en quantité aux grandes marées, et dégusté après ouverture et cuisson brève mais violente à la flamme de la cheminée.

Répartition[modifier | modifier le code]

Mer du Nord, Manche, Atlantique, Méditerranée, mer Rouge.

Il existe peu de gisements de pétoncles noirs sur le littoral français, les 2 principaux étant celui de la rade de Brest et celui du Bassin d’Arcachon pour lesquels les ressources s'appauvrissent depuis plusieurs années[2].

Classification[modifier | modifier le code]

Cette espèce a longtemps été classée dans le genre Chlamys sous le nom de Chlamys varia.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Claude Quéro et Jean-Jacques Vayne, Les Fruits de mer et plantes marines des pêches françaises, Éditions Delachaux et Niestlé, collection « Les encyclopédies du naturaliste », Lausanne/Paris, 1998, p. 256. (ISBN 978-2603011096).
  2. « Fruits de la Mer - Le pétoncle noir », sur Fruits de la Mer, (consulté le 1er mars 2018)