Championnat de Tunisie de volley-ball masculin 1972-1973

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Division nationale 1972-1973
Généralités
Sport Volley-ballVoir et modifier les données sur Wikidata
Édition 18

Palmarès
Tenant du titre Union sportive des transports de Sfax
Promu(s) en début de saison Saydia Sports
Étoile sportive du Sahel
Vainqueur Avenir sportif de La Marsa
Relégué(s) Club sportif des cheminots

Navigation

Le championnat de Tunisie de volley-ball masculin 1972-1973 est la 18e édition à se tenir depuis 1956. Il est disputé par les dox meilleurs clubs du pays en aller et retour.

L’Avenir sportif de La Marsa, pris en main par son jeune joueur Ouael Béhi (23 ans), reprend son leadership malgré le départ de certains de ses cadres à l’instar de Moncef Ben Soltan et Hamadi Tej, en s’octroyant le championnat et la coupe de Tunisie. Son effectif est composé de Chedly Fazaâ (capitaine), Ouael Béhi, Raja Hayder, Ezzeddine Mhedhebi, Naceur Bounattouf, Ridha Badrajeh, Abdessattar Hammami, Moussa Ouerghli, Tahar Smida, Kais Rostom, Fakhreddine Choukair, Youssef Mejdi et Mohamed Mestiri.

En bas du tableau, le Club sportif des cheminots est relégué en division 2, ce qui va précipiter la disparition définitive de cette section à l’instar de nombreux clubs comme Al Hilal ou le Sfax railway sport. Quant à l’Étoile sportive du Sahel, elle sauve sa place à l’issue des barrages.

Division nationale[modifier | modifier le code]

Le classement final est le suivant[1] :

Rang Équipe Points Matchs Victoires Défaites Sets pour Sets contre
1 Avenir sportif de La Marsa 35 18 17 1 52 7
2 Étoile olympique La Goulette Kram 34 18 16 2 49 21
3 Union sportive des transports de Sfax 32 18 14 4 45 21
4 Club olympique de Kélibia 30 18 12 6 42 27
5 Club sportif sfaxien 25 18 7 11 32 37
6 Espérance sportive de Tunis 25 18 7 11 30 40
7 Zitouna Sports 24 18 6 12 26 45
8 Saydia Sports 22 18 4 14 26 42
9 Étoile sportive du Sahel 22 18 4 14 15 46
10 Club sportif des cheminots 21 18 3 15 16 47

Division 2[modifier | modifier le code]

Constituée de deux poules, elle enregistre la consécration du Stade sportif sfaxien[1], ce qui permet à la ville de Sfax d’avoir trois clubs en division nationale, alors que son adversaire, le Radès Transport Club, échoue contre l’Étoile sportive du Sahel, avant-dernier de la division nationale.

Poule A[modifier | modifier le code]

Rang Équipe Points Matchs Victoires Défaites Forfaits Sets pour Sets contre
1 Radès Transport Club 16 8 8 0 0 24 2
2 Club sportif de Hammam Lif 12 8 5 2 1 15 11
3 Jendouba Sports 12 8 4 4 0 14 12
4 Association sportive des PTT Sfax 12 8 4 4 0 12 12
5 Monopoles Athlétique Club 7 8 0 7 1 01 24

Poule B[modifier | modifier le code]

Rang Équipe Points Matchs Victoires Défaites Sets pour Sets contre
1 Stade sportif sfaxien 15 8 7 1 23 5
2 Union sportive de Carthage 14 8 6 2 19 12
3 Union sportive tunisienne 12 8 4 4 18 15
4 Wided athlétique de Montfleury 11 8 3 5 13 18
5 Club athlétique bizertin 7 8 0 7 01 24

Barages[modifier | modifier le code]

Barrages d’accession[modifier | modifier le code]

Barrage de maintien-accession[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mahmoud Ellafi [sous la dir. de], « Volley-ball : La belle époque », Almanach du sport. 1956-1973, éd. Le Sport, Tunis, 1974, pp. 457-492