Château de la Chassagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chassagne.

château de la Chassagne
Image illustrative de l’article Château de la Chassagne
Période ou style néo-Régence
Architecte Paul de Montclos.
Début construction 1893
Propriétaire initial Henry Roux de Bézieux
Protection  Inscrit MH (1999)
Coordonnées 46° 30′ 58″ nord, 4° 07′ 19″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Commune Saint-Vincent-Bragny

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
château de la Chassagne

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

(Voir situation sur carte : Bourgogne-Franche-Comté)
château de la Chassagne

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

(Voir situation sur carte : Saône-et-Loire)
château de la Chassagne

Le château de la Chassagne est situé sur la commune de Saint-Vincent-Bragny en Saône-et-Loire.

Description[modifier | modifier le code]

Le nouveau château, de plan rectangulaire, est inspiré du style "néo-Régence" de la fin du XVIIe siècle. On y accède par une avenue de chaque côté de laquelle sont situés, ferme et le potager au Couchant. La façade nord est flanquée à ses extrémités de deux courtes ailes en retour d'équerre et animée en son centre d'un avant-corps à peine saillant d'une seule travée. Demi lune d'entrée au Septentrion.Statues de Flore et de l'Amour.

Devant la façade, entre les ailes, une terrasse à balustrades est séparée par quelques marches d'un parterre orné d'ifs. Au-delà, quatre statues sont dressées à l'entrée d'une longue allée de tilleuls aboutissant à une grille, entre deux pavillons carrés. Cette grille s'ouvre sur un hémicycle de tilleuls dans lequel on découvre une statue de la nymphe Pomone.

Un certain nombre d'éléments participent à l'inscription aux Monuments historiques : dépendance, ferme, jardin, jardin potager, enclos, portail, serre, statue, balustrade, pavillon, vase, étable[1].

Le château est une propriété privée et ne se visite pas.

Historique[modifier | modifier le code]

  • fin XIXe siècle : le manoir de la Chassagne est détruit par un incendie
  • entre 1893 et 1899 : un vaste château est alors bâti au même emplacement pour l'industriel lyonnais Henry Roux de Bézieux ; l'architecte serait le lyonnais Paul de Montclos et les jardins sont dessinés par le paysagiste Henri Duchêne, père d'Achille Duchêne

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Vignier (sous la dir. de) : Le Guide des Châteaux de France, 71 Saône-et-Loire, Éditions Hermé, Paris, 1985.
  • Constantin Costa-Gavras : film Section spéciale, 1975. Citation d'un "château de La Chassagne" mais il ne s'agit pas de celui de Saint-Vincent-Bragny, ayant toujours appartenu à la famille Roux de Bézieux, et sans rapport avec celui de la famille de Brinon, situé dans la Creuse(c'était la propriété de Fernand de Brinon, ambassadeur du Maréchal Pétain auprès des autorités allemandes à Paris durant la deuxième guerre mondiale).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]