Château de Brécy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Brécy
Image illustrative de l'article Château de Brécy
Parc à l'italienne du château de Brécy
Début construction XVIIe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Protection Logo monument historique Classé MH (1903, 1914, 1925)
Coordonnées 49° 15′ 49″ nord, 0° 34′ 27″ ouest[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Normandie
Région Normandie
Département Calvados
Commune Saint-Gabriel-Brécy

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Brécy

Le château de Brécy est un château situé dans la commune de Saint-Gabriel-Brécy, dans le département français du Calvados, en Normandie.

Le château de Brécy fait l’objet de plusieurs classements au titre des monuments historiques[2]: un premier classement en pour le portail et les façades, un classement en pour les intérieurs et un classement en pour le mur de clôture et deux pavillons du jardin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jacques de Lacretelle écrivit à propos de Brécy : « Des atours de princesse italienne jetés sur les épaules d'une petite paysanne normande. »

Architecture[modifier | modifier le code]

Le portail monumental, richement sculpté, est du XVIIe siècle. Les pavillons ont été construits au XVIIIe siècle. La grille sud-est, à l'extrémité du parc, est d'Isaac Gélin, XVIIe siècle. L'église Sainte-Anne de Brécy, du XIVe siècle, est attenante au château et directement accessible par une petite porte. À quelques mètres de l'église, on peut voir un bassin dont l'eau guérissait les yeux au Moyen Âge, selon la légende.

Jardin[modifier | modifier le code]

Longtemps attribué à Mansart, il a été aménagé entre 1646, date d'achat de Brécy par Jacques Ier Le Bas, et 1697, date de l'aménagement de l'allée d'accès. Il est un des rares exemples de ce type de jardin en France. Il s'étale sur quatre terrasses s'élevant au-dessus du parterre à l'arrière de la maison. Le jardin mélange les influences du Moyen Âge et de la Renaissance tout en annonçant le jardin classique français. Il est en étroite relation avec la demeure, élément central de la composition.

Tantôt abandonné, tantôt choyé, le parc du château de Brécy est sauvé en 1958 grâce à Jacques de Lacretelle et son épouse qui plantent le parterre de broderies, installent les topiaires et creusent les bassins. En 1992, Didier et Barbara Wirth reprennent les travaux pour restaurer les éléments d'architecture, compléter le jardin et embellir le paysage alentour. Il bénéficie du label « Jardin remarquable »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]