Calcification

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En chimie, la calcification est le processus de transformation de la calcite à l'état ionique (dans l'eau), à l'état solide dans un environnement plus sec.

En médecine, la calcification est l'accumulation de dépôts calcaires à des endroits du corps où ses dépôts ne devraient pas se produire.

En médecine[modifier | modifier le code]

La quasi-totalité du calcium de l'organisme est située dans le tissu osseux et dans les dents. De façon pathologique, des dépôts calcaires anormaux, appelés calcification, peuvent se produire en dehors de ces deux localisations.

Calcifications liées à une hypercalcémie[modifier | modifier le code]

Les calcifications liées à une hypercalcémie intéressent des tissus sains (non lésés antérieurement). Les tissus et organes, objets de ces calcifications, sont surtout les vaisseaux sanguins et les reins.

Le dépôt calcique apparaît en microscopie sous forme de petites masses amorphes ou de fins granules de coloration violacée.

Les petits vaisseaux de la peau, du cerveau, du pancréas, du rein, du corps thyroïde sont plus souvent atteints. Dans les reins, on trouve les précipitations calcaires dans les membranes basales, l'épithélium des tubes rénaux et le tissu interstitiel du rein: ces dépôts sont connus sous le nom de néphrocalcinose.

Les causes les plus fréquentes des hypercalcémies sont les tumeurs malignes ostéo-destructrices primitives (exemple: myélome) ou métastatiques (métastase osseuse). Les autres causes sont l'hypervitaminose D, l'hyperparathyroïdisme primitif (par tumeur ou hyperplasie) ou secondaire à une insuffisance rénale. Certaines hypercalcémies sont primitives.

Calcifications post-nécrotiques[modifier | modifier le code]

Les calcifications post-nécrotiques s'associent à des nécroses cellulaires ou tissulaires.

La nécrose tissulaire est l'un des facteurs importants de calcification tissulaire (ex: cytostéatonécrose, nécrose tuberculeuse (ou nécrose caséeuse), infection parasitaire (après la mort d'un cysticercoque dans le muscle infecté, lors d'une des phases de la Cysticercose par exemple), foyers hémorragiques…).

L'athérosclérose réunit les deux principales conditions de calcification: la nécrose et les hémorragies locales.

Anomalies des substances intercellulaires[modifier | modifier le code]

Certaines modifications physico-chimiques du collagène suscitent la précipitation de sels calcaires :

Calcifications tumorales[modifier | modifier le code]

Certaines tumeurs comportent de nombreuses calcifications (psammomes (en)) comme les méningiomes et les carcinomes papillaires de la thyroïde.

Calcifications de cause inconnue[modifier | modifier le code]

Certains dépôts calcaires sont localisés et sans cause connue : calcinose pseudo-tumorale du coude, de la hanche, de la fesse, sans cause apparente.