Boris Podolsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Boris Podolsky

Naissance 29 juin 1896
Taganrog (Russie)
Décès 28 novembre 1966
Cincinnati (États-Unis)
Domicile États-Unis
Nationalité américaine
Champs Physique
Directeur de thèse Paul Sophus Epstein
Renommé pour Cosignataire de l'article paradoxe EPR avec Albert Einstein et Nathan Rosen

Boris Podolsky (en russe : Борис Подольский) – né le à Taganrog, en Russie, mort le à Cincinnati, aux États-Unis) – est un physicien américo-russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille juive, ce physicien travailla avec Albert Einstein et Nathan Rosen. Ils ont notamment conçu le paradoxe EPR[1]en 1935, qui a stimulé la discussion quant à l'interprétation de la mécanique quantique.

En 1933, Podolsky et Lev Landau ont l'idée d'écrire un manuel d'électromagnétisme commençant par la relativité restreinte et soulignant des postulats théoriques plutôt que des lois expérimentales. Il ne finiront pas ce projet ensemble suite à l'émigration de Podolsky de l'Union Soviétique mais, dans les mains de Lev Landau et de E. Lifshitz, l'œuvre produite est devenue « la théorie classique de champs » (1951). Quant à Podolsky, associé à K. Kunz, il sera à l'origine des « principes fondamentaux de l'électrodynamique » (1969).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Albert Einstein, Boris Podolsky et Nathan Rosen, « Can Quantum-Mechanical Description of Physical Reality Be Considered Complete? », Phys. Rev., vol. 47,‎ , p. 777-780 (résumé, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]