Blackboard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blackboard
logo de Blackboard
illustration de Blackboard

Création 1997
Fondateurs Michael Chasen
Action NASDAQVoir et modifier les données sur Wikidata
Slogan Reimagine Education
Siège social Washington, DC
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Jay Bhatt
Activité Logiciels éducatifs
Produits Blackboard Academic Suite, Blackboard Collaborate, Moodlerooms, Mosaic
Effectif 3000
Site web www.blackboard.com

Blackboard (NASDAQ : BBBB) (littéralement « tableau noir ») est un éditeur américain de logiciels destinés aux structures de l’enseignement.

Produits[modifier | modifier le code]

L'éditeur Blackboard développe des applications logicielles et des services associés à plus de 2 200 établissements pédagogiques dans plus d'une soixantaine de pays[réf. nécessaire]. Ces établissements de l'éducation utilisent la gamme de logiciels Blackboard pour la gestion de la pédagogie en ligne (e-learning), du commerce en ligne (e-commerce) et des communautés en ligne.

Du fait que certains des applicatifs Blackboard sont propriétaires, l'éditeur de logiciels fournit une architecture ouverte et évolutive, appelée les Building Blocks, qui peut être utilisée pour étendre les fonctionnalités de ses produits.

Au fil du temps, l'offre de solution Blackboard s'est étendu avec, en complément de la plateforme LMS Blackboard Learn, une plateforme utilisant le moteur open source Moodle (Moodlerooms), une solution de classe virtuelle (Blackboard Collaborate) et enfin un outil de création d'application mobiles (Mosaic).

L'ensemble des solutions peuvent être hébergées par Blackboard dans l'un des 8 datas centers existants dans le monde (dont deux en Europe).

Controverses[modifier | modifier le code]

L’entreprise Blackboard a breveté en juillet 2006 de nombreuses fonctionnalités présentes au cœur des systèmes LMS. Cela a provoqué un petit scandale[réf. nécessaire], car Blackboard a maintenant la possibilité d’attaquer en justice ses concurrents pour violation de brevet (ce qu’elle a fait en attaquant Desire2Learn[réf. nécessaire]). D’autant plus que le géant américain n’est pas réellement à l’origine du concept de LMS[réf. nécessaire].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Citrin, W., & Gurka, J. (1996). A low-overhead technique for dynamic blackboarding using morphing technology. Computers & Education, 26(4), 189-196 (résumé).