Bataille d'Al Qaim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille d'Al Qaim
Des US Marines font exploser un dépôt d'armes à Ubaydi (près d'Al Qaim) durant l'opération Matador.
Des US Marines font exploser un dépôt d'armes à Ubaydi (près d'Al Qaim) durant l'opération Matador.
Informations générales
Date 8 -
Lieu Al-Qa'im
Issue Victoire tactique américaine
Belligérants
Flag of the United States.svg États-Unis Insurgés sunnites
Commandants
Colonel S.W. Davis
Forces en présence
1 000 hommes inconnues
Pertes
9 morts
40 blessés
125 morts au moins
Guerre d'Irak
Coordonnées 34° 13′ 12″ N 41° 03′ 14″ E / 34.22, 41.05388888888934° 13′ 12″ Nord 41° 03′ 14″ Est / 34.22, 41.053888888889

Géolocalisation sur la carte : Monde

(Voir situation sur carte : Monde)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille d'Al Qaim.

Géolocalisation sur la carte : Moyen-Orient

(Voir situation sur carte : Moyen-Orient)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille d'Al Qaim.

Géolocalisation sur la carte : Irak

(Voir situation sur carte : Irak)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille d'Al Qaim.

La bataille d'Al Qaim (nom de code opération Matador) est une offensive militaire menée par le corps des Marines des États-Unis contre des positions des insurgés sunnites dans le nord de la province d'Al-Anbar en Irak du 8 au . L'opération fut un véritable succès malgré plusieurs pertes.

Objectifs de l'opération[modifier | modifier le code]

Elle avait pour objectif d'éliminer les insurgés et les combattants étrangers dans cette région connue pour sa contrebande et sanctuaire de combattants étrangers venus de Jordanie et de Syrie.

Déroulement et bilan[modifier | modifier le code]

La plupart des insurgés ne portaient pas d'uniformes mais dans certains cas des gilet pare-balles. Les rapports de la Coalition affirment que la majorité d'entre eux étaient des anciens membres des Fedayin Saddam, organisation paramilitaire loyale au parti Baas du dictateur déchu Saddam Hussein. Al Qaim fut déclarée sécurisée le 19 mai.

125 insurgés furent tués dans les combats. La bataille sera suivie par l’opération Squeeze Play, menée dans la banlieue ouest de la capitale irakienne, Bagdad.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]