Banana Pi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue avant.
Vue arrière.

Le Banana Pi est un ordinateur à carte unique fabriqué en Chine. Il supporte Android, Ubuntu, ArchLinux, Fedora, Debian et Gentoo Linux. Raspbian peut être supporté mais le CPU est conforme au modèle Debian. Le processeur utilisé est le Allwinner A20 SoC. Le Banana Pi peut être utilisé comme plateforme de développement de logiciel open-source ainsi que beaucoup d'autres applications[1],[2],[3],[4],[5].

Banana Pi n'est pas en relation directe avec la Raspberry Pi Foundation. Cependant, ce SBC est bien plus puissant comparé au Raspberry Pi 1, et la disposition de la carte se rapproche fortement de celle-ci[6]. Les différences notables sont entre autres sa taille (environ 10 % plus grande), son prix, et le fait que le processeur et la RAM soient montés sur l'arrière de la carte[7].

Version M1[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Alimenté par un AXP209, le Banana Pi est capable de tenir jusqu'à 1.6 A, ce qui signifie que les utilisateurs peuvent se servir d'un disque dur externe sans avoir besoin d'alimentation externe. C'est probablement possible avec un disque dur externe SSD. Une alimentation externe de 2A constitue le strict minimum si l'on connecte un HDD 2.5" sur le port SATA. Dès lors que l'on souhaite ajouter des périphériques sur les ports USB, il est recommandé d'utiliser une alimentation externe d'au moins 3A.

Le Banana Pi se rapproche également de la carte du Cubieboard 2. Une image de Lubuntu peut être téléchargée, et fonctionne sans souci majeur.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

  • SoC : Allwinner A20
  • CPU : Cortex-A7 dual-core
  • GPU : ARM Mali-400 MP2
  • Accélération vidéo : CedarX
  • Gestion d'affichage : inconnu, support HDMI 1080p, et CVBS
  • 1 GiB DDR3 SDRAM
  • SD slot (au maximum 64GO)
  • 7-pin SATA port de données (avec une prise d'alimentation séparée), supporte au maximum 4 To de disque dur
  • 10/100/1000 connecteur ethernet, avec LEDs
  • 2x ports USB , 1x USB OTG, 1x CSI connecteur pour caméra
  • 26 extended pins including I²C, SPI, UART, CAN bus
  • Bouton d'allumage et Reset monté sur la carte
  • Récepteur IR monté sur la carte
  • Microphone incorporé
  • câble Jack audio Ø 3,5 mm
  • Requiert une alimentation : 5V/2A
  • Dimensions : 9.2cm × 6cm

Systèmes d'exploitation disponibles[modifier | modifier le code]

  • Raspbian pour Banana Pi (Kernel 3.4.90)
  • Bananian pour Banana Pi (Kernel 3.4.90)
  • Scratch pour Banana Pi (Kernel 3.4.90)
  • Lubuntu pour Banana Pi (Kernel 3.4.86)
  • Android 4.2.2 pour Banana Pi (Kernel 3.4.39+)
  • openSUSE pour Banana Pi (openSUSE 13.1 ; Kernel 3.4.90)
  • Fedora pour Banana Pi (Kernel 3.4.90)
  • Arch Linux (Kernel 3.4.90)
  • Gentoo (Kernel 3.4.90)
  • XBMC (RC3) en cours de développement basé sur Lubuntu[8]

Version M2[modifier | modifier le code]

Caractéristique[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle variante du Banana Pi, nommé Banana Pi M2 semble être basé sur le Banana Pi M1 tout en emportant un processeur quad-core. Il a néanmoins perdu son connecteur SATA.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

  • SoC :
  • CPU: Cortex A7 quad-core
  • GPU: PowerVR SGX544MP2
  • Gestion d'affichage :
  • 1 GiB DDR3 ( partagé avec le GPU )
  • SD slot ( au maximum 64go )
  • 10/100/1000 connecteur ethernet
  • Wifi
  • 4x port USB, 1x USB OTG
  • 2x 20 extended pins including UART, I2C, GPIO, SPI
  • Récepteur IR monté sur la carte
  • Fiche audio Jack 3,5 mm
  • Requiert une alimentation : 5V/2A

Systèmes d'exploitation disponibles[modifier | modifier le code]

    • Raspbian pour Banana Pi (Kernel 3.4.90)
    • Bananian pour Banana Pi (Kernel 3.4.90)
    • Scratch pour Banana Pi (Kernel 3.4.90)
    • Lubuntu pour Banana Pi (Kernel 3.4.86)
    • Android 4.2.2 pour Banana Pi (Kernel 3.4.39+)
    • openSUSE pour Banana Pi (openSUSE 13.1 ; Kernel 3.4.90)
    • Fedora pour Banana Pi (Kernel 3.4.90)
    • Arch Linux (Kernel 3.4.90)
    • Gentoo (Kernel 3.4.90)
    • XBMC (RC3) en cours de développement basé sur Lubuntu[8]
    • Dimensions : 9,2cm x 6cm

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Banana Pi, un clone du Raspberry Pi avec un meilleur processeur et plus de mémoire », (consulté le 2 juillet 2014).
  2. (en) Gareth Halfacree, « HummingBoard, Banana Pi take on the Raspberry Pi », sur Bit-Tech, (consulté le 2 juillet 2014).
  3. (en) « Banana Pi : first start » (consulté le 2 juillet 2014).
  4. (en) The Gadget Show, « Banana Pi: The £35 mini PC twice as powerful as a Raspberry Pi revealed », sur The Gadget Show, (consulté le 2 juillet 2014).
  5. Chris Lefevre, « Banana Pi, un Raspberry Pi boosté à la banane », sur Techtrends, (consulté le 2 juillet 2014).
  6. « Banana Pi : un clone du Raspberry Pi, plus puissant, à 57 dollars », sur Nouvelles Technologies, (consulté le 2 juillet 2014).
  7. (en) Steven J., « Banana Pi: The next generation of single-board computers? », sur ZDnet, (consulté le 2 juillet 2014).
  8. a et b (en) « Lubuntu v3.1.x - XBMC added », sur Lemaker.org, (consulté le 7 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]