Aéroport international Aurel-Vlaicu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis BBU)
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international Aurel-Vlaicu
(ro) Aeroportul International București Băneasa - Aurel Vlaicu
Image illustrative de l'article Aéroport international Aurel-Vlaicu
Localisation
Pays Drapeau de la Roumanie Roumanie
Ville Bucarest
Coordonnées 44° 29′ 48″ nord, 26° 05′ 18″ est
Altitude 106 m (348 ft)

Géolocalisation sur la carte : Bucarest

(Voir situation sur carte : Bucarest)
BBU
BBU

Géolocalisation sur la carte : Roumanie

(Voir situation sur carte : Roumanie)
BBU
BBU
Pistes
Direction Longueur Surface
07/25 3 200 m (10 499 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA BBU
Code OACI LRBS
Type d'aéroport Civil
Site web aéroport Consulter

L'aéroport international Aurel-Vlaicu (en roumain : Aeroportul Internațional Aurel Vlaicu) (code AITA : BBU • code OACI : LRBS), aussi appelé par son ancienne dénomination aéroport de Băneasa (Aeroportul Băneasa) est un aéroport militaire et civil de Bucarest. Il est desservi notamment par des compagnies aériennes à bas prix.

Situation[modifier | modifier le code]

Aurel-Vlaicu est situé à environ sept kilomètres au nord du centre de la ville de Bucarest, dans le quartier de Băneasa (et à environ huit kilomètres au sud de l'aéroport de Bucarest-Henri-Coandă qui est situé dans la ville d'Otopeni). Son emprise, entièrement située sur le territoire de la municipalité de Bucarest, a sa partie est, (où est implantée la section orientale de sa piste principale), entourée au nord, à l'est et au sud par le territoire de Pipera, dans le județ d'Ilfov. Il est à noter que la station de métro Aurel Vlaicu de la ligne M2 du métro de Bucarest ne dessert pas directement l'aéroport, étant située plus au sud de celui-ci, dans le quartier de l'Aviation (en roumain : cartierul Aviației).

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'aéroport de Băneasa en juin 1960, le dirigeant communiste roumain Gheorghe Gheorghiu-Dej (premier plan à gauche) et le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev (premier plan à droite), accompagnés de Nicolae Ceaușescu (le successeur de Gheorgiu-Dej, juste à la droite de celui-ci) à la clôture du 7e congrès du Parti ouvrier roumain (ultérieurement renommé Parti communiste).
À l'aéroport de Băneasa en juin 1960, le dirigeant communiste roumain Gheorghe Gheorghiu-Dej (au premier plan, à gauche) et le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev (idem, à droite), accompagné de Nicolae Ceaușescu (le futur successeur de Gheorgiu-Dej, juste à la droite de celui-ci) à la clôture du 7e congrès du Parti ouvrier roumain (ultérieurement renommé Parti communiste).

En octobre 1909, le français Louis Blériot, quelques mois après sa traversée de la Manche le 25 juillet précédent, vient à Bucarest pour effectuer un vol de démonstration, à l'invitation d'un ami qui l'avait beaucoup soutenu dans le financement de son exploit : le prince George-Valentin Bibesco. Une tante de celui-ci, Marie Bibesco (ro), comtesse de Montesquiou-Fézensac, permet que soit utilisé comme terrain d'aviation l'hippodrome privé de son domaine de Băneasa. Le , la Ligue aérienne roumaine (en roumain : Liga Aeriană Română) dirigée par le prince ouvre, sur une partie du domaine familial proche de cet hippodrome, une école de pilotage militaire avec un aérodrome. Plus tard, s'installe de surcroît sur le site, une école pour les pilotes civils et l'aéro-club royal roumain (Aeroclubul Regal Român). L'aérodrome devient un aéroport, le plus ancien d'Europe de l'Est fonctionnant sans interruption, et est le seul aéroport commercial de Bucarest jusqu'à l'inauguration en 1968 de l'aéroport d'Otopeni[1]. Entre 2005 et 2009, le nombre de passagers qui ont emprunté Aurel-Vlaicu est passé de 385 759 à 2 005 694[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Bucharest Baneasa airport Aurel Vlaicu Romania », sur bucharestairport.com, (consulté le 28 juillet 2012)
  2. (en)« Bucharest Baneasa BBU Airport Overview », sur ifly.com (consulté le 28 juillet 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]