Azzaba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une [[commune <adjF>]] image illustrant algérien
Cet article est une ébauche concernant une commune algérienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Azzaba
Vue aérienne d'Azzaba
Vue aérienne d'Azzaba
Noms
Nom arabe عزابة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Skikda
Daïra Azzaba
Président de l'APC cheraiti
Code ONS 2104
Démographie
Population 130 022 hab. (2016[1])
Géographie
Coordonnées 36° 44′ 00″ nord, 7° 06′ 00″ est
Localisation
Localisation de la commune dans la Wilaya de Skikda
Localisation de la commune dans la Wilaya de Skikda

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Azzaba

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Azzaba

Azzaba est une ville qui occupe une position stratégique dans la vallée du Fendek, passage obligé de la voie Annaba-Constantine. Elle se trouve ainsi à 32 km de Skikda , 91 km de Constantine, 69,5 km de Annaba, et 59 km de Guelma. La ville fut édifié sur un site jonché de nombreuses ruines romaines. Les agriculteurs en tirent d'excellents produits en blé, orange, maïs, millet, melons, pastèques, etc. En outre, ce territoire est assez généralement boisé ; les chênes-liège , les chênes verts, les oliviers, les frênes, les ormes, les peupliers, sont les essences les plus nombreuses. Des cours d'eau le sillonnent en tous sens  ; L'ouest Fendek, le plus important de la région, coule au pied du bourg, fournissant une eau saine et limpide, même lors des plus grandes chaleurs.

Géographie[modifier | modifier le code]

Azzaba est la plus grande daïra de la wilaya de Skikda. Elle est située près de l'oued Fendeck à 32 kilomètres de Skikda, à 69 kilomètres d'Annaba, à 55 km de Guelma et à 79 kilomètres de Constantine. Située entre le littoral méditerranéen et le dessert du Sahara, le paysage reste très méditerranéen un mélange des deux. Pleins d'oliviers se trouvent tout au tour de la ville. Azzaba est à peine à environ 30 min de la mer (plages de Guerbés).

Elle se trouve dans un carrefour économique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Anciennement Jemmapes (durant la colonisation française) [réf. souhaitée], elle fut baptisée Azzaba à l'indépendance.C'est aussi la ville natale du célèbre moujahid Ali Mendjeli

Azzaba se regroupe en plusieurs cités Azzaba centre ,pierre Farina ,gribissa ,diar ezzetoun ,elmechta ,elmdjaldi , frères souissi ainsi Bayard

Economie[modifier | modifier le code]

Azzaba comprend un petit centre commercial appelé "CIBA". La ville compte un hôtel, une piscine ainsi qu'un centre de hamam.

La commune est en croissance et développement économique. La ville compte de plus en plus de commerces, restaurants, "fast-food", épiciers, cafés, marchands de glaces etc.

Transport[modifier | modifier le code]

La commune commence a développer des lignes de bus ainsi que de nombreux taxis. La ville est bien connectée aux grandes agglomérations algériennes grâce à sa gare, les chemins de fers, la route nationale et l'autoroute est-ouest qui passent par la ville. De plus, la ville est presque aux portes du désert du Sahara et de la Tunisie, ce qui fait un bon espace touristique attractive de transit, et de passage.

Population[modifier | modifier le code]

Les habitants de cette ville sont en grande majorité musulmans. En effet, la commune compte plusieurs mosquées.

La population est en quasiment arabe mais aussi berbère.

Culture[modifier | modifier le code]

La ville est réputée pour ses nombreux mariages et fêtes maghrébines-musulmanes.

Sport[modifier | modifier le code]

Azzaba possède un stade olympique et une équipe de football officiel se nomme jil jadid de Azzaba ,et une pescine semi-olympique et un centre de pétanque

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Enrico Macias a passé toute son enfance dans cette ville, alors appelée Jemmapes, avec ses Grands-Parents, qui l'ont en partie élevé ; Ils possédaient un petit commerce de tissus dans ce village, et Enrico était heureux auprès d'eux[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Skikda : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2015 sur le site de l'ONS.
  2. Nostalgie d'Enrico Macias