Alex Ribeiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ribeiro.

Alex Ribeiro

Date de naissance 7 novembre 1948 (65 ans)
Lieu de naissance Drapeau : Brésil Belo Horizonte, Minas Gerais, Brésil
Nationalité Drapeau : Brésil bresilien
Années d'activité 1976-1977, 1979
Qualité Pilote automobile
Équipe Penthouse Rizla Racing with Hesketh
Hollywood March Racing
Fittipaldi Automotive
Nombre de courses 20 (10 départs)
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Alex Dias Ribeiro (né le 7 novembre 1948 à Belo Horizonte au Brésil) est un ancien pilote automobile brésilien. Depuis le milieu des années 1980, il est le directeur exécutif de l'association évangélique "Les athlètes du Christ"[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

C'est en 1968, que Ribeiro débute sa carrière sportive. Rapidement, il s'affirme comme l'un des meilleurs pilotes brésiliens de karting en accumulant les titres nationaux. En 1971, il passe à la monoplace, avec une réussite égale puisqu'il devient en 1973 champion du Brésil de Formule Ford.

À partir de 1974, Ribeiro part poursuivre sa carrière en Europe, d'abord dans le championnat britannique de Formule 3 (vice-champion en 1974) puis dans le championnat d'Europe (vice-champion en 1975). En 1976, il passe dans le championnat d'Europe de Formule 2, où malgré quelques jolis résultats, son ascension se ralentit. À cette période, Ribeiro se fait surtout remarquer par la décoration originale de ses monoplaces ou de ses casques, où sont inscrits des slogans très inhabituels tels que "Cristo salva" ou "Jesus saves".

Fin 1976, Ribeiro accomplit ses débuts en Formule 1, au volant d'une modeste Hesketh. Puis, en 1977, il dispute la totalité du championnat du monde pour le compte de March. Après un retour à la F2 en 1978, et une magnifique victoire au Nürburgring, Ribeiro retrouve la Formule 1 fin 1979, au sein de l'écurie des frères Fittipaldi, mais sans guère de succès puisque sa brève collaboration avec Fittipaldi Automotive se solde par deux non-qualifications.

Alex Ribeiro décide alors de mettre un terme à sa carrière, et de retourner au Brésil. Après quelques années éloignées des circuits, il reprend le volant dans des compétitions nationales. On le verra ainsi jusqu'au début des années 1990 animer les pelotons du championnat du Brésil de Formule 3 ou de voitures de tourisme.

De 1999 à 2002, Ribeiro a effectué son retour à la F1 de manière originale, puisqu'il pilotait la voiture d'intervention médicale. C'est à cette occasion qu'il a eu l'une des plus belles frayeurs de sa vie: lors du warm-up du GP du Brésil 2002, en ouvrant la portière de la Mercedes médicale pour se porter au secours du local Enrique Bernoldi, il s'est fait heurter de plein fouet par la Sauber de Nick Heidfeld, lequel a littéralement arraché la portière, mais sans le blesser.

"Les Athlètes du Christ"[modifier | modifier le code]

Connu lors de sa carrière en Europe pour sa foi, qu'il affichait sur ses monoplaces et ses habits de pilote, Ribeiro a accepté au milieu des années 1980 de devenir le directeur exécutif de l'association religieuse "Les Athlètes du Christ", fondée dans les années 1970. Sous l'impulsion de Ribeiro, cette association a connu une croissance régulière de ses membres, qui comme son nom l'indique sont surtout des sportifs et notamment des joueurs de football. Ainsi, l'église a notamment pris une place de plus en plus importante au sein de l'équipe nationale dont plusieurs joueurs revendiquent leur appartenance aux Athlètes du Christ, au point que Ribeiro est régulièrement présent dans l'entourage de la sélection lors des grandes compétitions, et cela depuis la Coupe du Monde 1990. Son influence au sein de la Selaçao a été particulièrement visible lors des minutes qui ont suivi la victoire du Brésil à la finale de la Coupe du monde 2002. Sur la pelouse, plusieurs joueurs ont ainsi été vus prier collectivement et arborer des t-shirts reprenant les slogans des Athlètes du Christ.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1976 Penthouse Rizla Racing with Hesketh 308D Cosworth V8 Goodyear 1 0 n.c.
1977 Hollywood March Racing 361B Cosworth V8 Goodyear 9 0 n.c.
1979 Fittipaldi Automotive F6A Cosworth V8 Goodyear 0 0 n.c.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Un Brésil trop amen liberation.fr, 27 juin 2006