Albert Vigoleis Thelen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Albert Vigoleis Thelen
Alias
Leopold Fabrizius
Naissance
Schüchteln Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Décès (85 ans)
Viersen Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale
écrivain
Auteur
Langue d’écriture allemand

Œuvres principales

Die Insel des zweiten Gesichts (1953)

Albert Vigoleis Thelen, né le à Schüchteln en Allemagne, aujourd'hui incorporé dans la ville de Viersen, et mort le à Dülken, dans la même ville, est un écrivain allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1931, Albert Vigoleis Thelen vit en Espagne. Avec l'arrivée au pouvoir des Nazis, il ne rentre pas en Allemagne. En 1936, il réside en France et en Suisse, en 1937 à nouveau en France, puis en Espagne et au Portugal. Après la guerre en 1947, il est aux Pays-Bas, avant de s'installer pour plusieurs décennies en Suisse[1]. Il passe les dernières années de sa vie à Dülken, non loin de son lieu de naissance.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Son œuvre la plus connue reste Die Insel des zweiten Gesichts publié en Allemagne en 1953. Pendant l'exil il publie dans les revues Die Sammlung du Querido Verlag, Maß und Wert à Zurich et Het vaderland à la Haye[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1953, die Insel des zweiten Gesichts, Düsseldorf, Diederichs

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sternfeld et Tiedemann 1970, p. 501.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (de) Wilhelm Sternfeld, Eva Tiedemann, 1970, Deutsche Exil-Litteratur 1933-1945 deuxième édition augmentée, Heidelberg, Verlag Lambert Schneider.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :