Actaea pachypoda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Actaea pachypoda est une plante herbacée pérenne de la famille des Ranunculaceae originaire de l'est de l'Amérique du nord et connue sous le nom d'Actée à gros pédicelles, d'actée blanche, ou de "doll's eye" (œil de poupée) en raison de la forme de ses fruits vénéneux.

Description[modifier | modifier le code]

Fruits

Elle atteint une hauteur de 30 à 40 centimètres. Ses feuilles sont pétiolées, ternées, à divisions uni-bipennées. Ses folioles ovales sont très découpées, à lobes et dents aigus. Elle fleurit au printemps (une semaine après l'Actaea rubra) et donne des fruits en grappes oblongue-allongée de 7 à 12 centimètres. Les fruits sont blancs à graines peu nombreuses, portés sur des pédicelles rouges/magenta, pleins et épaissis (de même diamètre que le pédoncule principal). Ces baies constituent la partie la plus toxique de la plante : elles contiennent une forte concentration de toxines cardiogéniques qui peuvent avoir un effet sédatif immédiat sur les tissus du muscle cardiaque humain, l'ingestion des baies pouvant conduire à un arrêt cardiaque et à la mort. Les baies sont inoffensives pour les oiseaux qui en sont les principaux disséminateurs.

Elle a été communément appelée, à tort, Acteae alba dans les flores de l'Amérique. Il est maintenant certain que le type de l'Actaea alba était une plante à fruits blancs et à pédicelles grêles, venant de quelque part autour du golfe Saint-Laurent.

Habitat[modifier | modifier le code]

L' Actaea pachypoda aime les sols calcaires et les sous-bois. En culture, elle requiert une exposition ombragée à mi-ombragée et un sol riche, bien drainé mais arrosé régulièrement.

Au Québec, l' Actaea pachypoda est présente dans l'ouest et le centre. Elle est absente autour du golfe Saint-Laurent.

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Actaea alba auct. non (L.) Mill., à ne pas confondre avec Actaea alba (L.) Mill.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Cette plante est citée dans le film Minority Report : une version génétiquement modifiée intoxique le héros lorsqu'il pénètre dans le jardin du docteur Iris Hineman.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :