Accord commercial sur les services entre les deux rives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'accord commercial sur les services entre les deux rives[1] (chinois: 海峽兩岸服務貿易協議; pinyin: Hǎixiá Liǎng'àn Fúwù Màoyì Xiéyì) est un accord signé entre la Chine continentale et Taïwan. Il s'agit d'un accord ayant pour objectif de réduire les barrières économiques et commerciales entre les deux pays. Cet accord est considéré comme l'issue de Accord-cadre de coopération économique sino-taïwanais à Chongqing en juin 2010. L'opposition à cet accord a été symbolisé par le mouvement Tournesol des Étudiants.

Contexte[modifier | modifier le code]

Cet accord a été signé entre la fondation des échanges sino-taïwanaise Straits Exchange Foundation (en) et l'association pour la relation sino-taïwanaise Association for relations across the taiwan straits (en) en 21 juin 2013 à Shanghai[2].

Accord[modifier | modifier le code]

L'accord consiste 4 chapitres et 24 articles. Il s'agit d'une ouverture de 64 secteurs d'industries taïwanaises aux investissement de Chine continentale, en échange de l'ouverture de 80 industries chinoises.

Manifestation contre cet accord[modifier | modifier le code]

Manifestation taïwanaise[modifier | modifier le code]

Le 18 mars 2014, les manifestants, appelés le mouvement Tournesol des Étudiants, ont envahi l'amphithéâtre du Parlement taïwanais, manifestant contre le passage en force de cet accord au Yuan législatif. Les manifestants sont entourés par la police taïwanaise. L'électricité dans le bâtiment est également coupée[3].

Mécontentement en Chine continentale[modifier | modifier le code]

Cet accord a aussi provoqué de nombreux débats sur le web chinois. Selon un sondage réalisé par la Phoenix Television Phoenix Television (en), 96% des internautes chinois sont contre la promulgation de cet accord. Selon eux, il est inégal pour les commerçants chinois (ouverture de 64 secteurs d'industries taïwanaises contre 80 industries chinoises) et n'est qu'un accord pour l'objectif politique de la réunification de Chine continentale et Taïwan[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Taiwan : la révolte étudiante taiwanaise contre le pacte de libéralisation avec la Chine, Jean-Yves Heurtebise, Asie21, avril 2014
  2. Françoise Mengin,La frontière sino-taiwanaise"CERISCOPE", 21/03/2014
  3. Brice Pedroletti,A Taipei, l'accord de libre-échange sino-taïwanais provoque la colère des étudiants"Le Monde", 20/03/2014
  4. 鳳凰衛視民調:96%網友認為大陸沒必要跟台灣簽服貿"鳳凰衛視", 22/03/2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]