APC (gène)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le gène APC vient de l'anglais : anaphase promoting complex, soit le complexe de promotion de l'anaphase.

APC a une durée de vie courte, il active l'anaphase une fois que le dernier signal inhibiteur permettant le contrôle de la métaphase est levé. Ce signal est, dans un ordre chronologique, la mise sous tension du centromère par un accrochage amphitélique des microtubules (MT) kinétochoriens dans les kinétochores de chaque chromosome. S'en suit une désactivation de la protéine Aurora B (dont le rôle est d'induire une dépolymérisation de l'extrémité "+" des MT kinétochoriens tant que laccrochage amphitélique n'est pas effectué), ainsi que la libération de la protéine CDC 20 qui va alors se lier avec APC, formant un complexe qui va séparer la Sécurine de la Séparase, qui va dégrader la cohésine permettant ainsi la séparation des deux chromatides sœurs d'un chromosome en anaphase lors d'une mitose. Lors d'une méïose, APC va dégrader le complexe protéique composé des protéines Sgo, PP2A et REC 8, qui empêchait la dégradation des cohésines dites juxta centromériques par la Séparase pendant l'Anaphase 1, pour rendre ces cohésines sensibles à la séparase lors de sa réactivation lors de la transition métaphase 2-Anaphase 2

APC a également pour rôle de détruire la Cycline B, induisant une inactivation du complexe CDK 1/Cycline B (responsable de la compaction de la chromatide pendant la Prométaphase et la Métaphase, de l'instabilité des microtubules), induisant une activation de CDC14 qui contribuera à la reconstruction de l'enveloppe nucléaire.