5000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Dice - 1-2-4-5-6.jpg

Le 5000 est un jeu de société qui se joue à deux minimum. Il se joue avec des dés. Il se joue avec cinq dés. Une variante existe avec six dés. Il existe aussi une variante avec la notion de « confirmation » à la suite de chaque brelan, suite, ou marque avec le 5 ou le 1.

Le 5000 doit laisser part à la prise de risque. Le joueur doit toujours avoir le choix de prendre le risque ou non de continuer de jouer. En osant remettre en jeu ses points, le joueur peut aussi bien tout perdre que tout gagner.

Le jeu est disponible sur téléphone portable, via Google Play[1] et App Store[2].

Règles[3][modifier | modifier le code]

Le but du jeu est de faire 5 000 points au minimum. On peut aussi fixer la règle à faire exactement 5 000 points. Encore, une variante impose de faire les 1000 derniers points en un seul tour. Ainsi, aucun des points au-dessus de 4000 ne seront comptés, sauf si leur somme permet au joueur d'égaliser ou de dépasser les 5000 points, et d'ainsi remporter la partie. Il existe également une variante qui fixe l'objectif à 10 000 points, changeant par la même le nom du jeu, mais non le reste de ses règles.

  • Pour avoir le droit de commencer à compter ses points, il faut « ouvrir », c’est-à-dire faire au moins 750 points que l'on comptera.
  • On commence par lancer les dés. Seuls les 5 et les 1 peuvent marquer seuls. Les autres chiffres ne peuvent marquer qu’en figures.
  • Sont considérés comme des figures : Le brelan (3 dés identiques) et les suites.
  • La petite (1,2,3,4,5) ou la grande suite (2,3,4,5,6) ainsi que les brelans doivent obligatoirement être obtenues en un seul jet.
  • Après le jet de dés, on peut soit marquer les points, soit rejouer les dés qui n’ont pas marqué (si on n’a pas encore ouvert, il faut rejouer jusqu’à atteindre le minimum requis).
  • Une fois que l’on a ouvert, on peut marquer sans score minimum.
  • Si on ne fait aucun point lors d’un lancer, on ne marque aucun point. On conserve tous les points des tours précédents.
  • Un lancer avec 5 dés ne rapportant aucun point est appelé un « ballot ».
  • Il faut obtenir les combinaisons en un seul lancer. Si on obtient un premier « 1 », puis deux autres « 1 » après le deuxième lancer, cela fait 100 + 200 = 300 points et non pas 1 000 points.
  • Si dans un jet tous les dés marquent, on peut tous les relancer et continuer de cumuler les points (au risque de tout perdre si aucun point ne tombe).
  • Si un joueur fait cinq « 1 » lors d’un seul lancer, il remporte la partie, et ce à n’importe quel moment de la partie.
  • Après chaque lancer on doit garder au moins un dé qui marque des points pour pouvoir relancer de nouveau le ou les dés restants.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Deux joueurs ne peuvent avoir le même score : celui qui égalise le score d’un joueur fait retomber le score de l’ancien joueur à son score précédent.
  • Si trois tentatives de suite se terminent sans gain de point le joueur retombe à zéro, ou à son score précédent.
  • À chaque lancé des 5 dés, si aucun point n’est inscrit le joueur barre son dernier score.
  • Un joueur ayant inscrit des points avec trois dés peut s’il le souhaite relancer les deux derniers dés et prédire le score de ces deux derniers. S'il dit vrai il multiplie par deux l’ensemble de sa main
  • Le Yams[4],[5]
  • Le 1000 [6]
  • Le Farkle

Exemples[modifier | modifier le code]

Exemple no 1

On lance 2 2 3 6 5 :

  • Seul le « 5 » marque, il vaut 50 points, on relance 2 2 3 6.
  • On obtient 3 3 3 1, le brelan de « 3 » marque 300 points et le « 1 », 100 points pour un total de 450 points. Comme la main est pleine, on peut tout relancer ou arrêter.
  • On décide de relancer et on obtient 5 5 5 2 6, les « 5 » valent 500 points, le « 2 » et « 6 » ne marquent rien mais on peut relancer les dés « 2 » et « 6 » grâce au brelan de « 5 ».
  • On décide d'arrêter avec un total de : 450 + 500 = 950 points.
Exemple no 2

On lance 1 4 4 5 6 :

  • Le « 1 » et « 5 » marquent des points. On garde seulement le « 1 », soit 100 points. On relance 4 4 5 6 (on peut aussi garder le « 5 » avec le « 1 »).
  • On obtient 6 1 1 1, le brelan de « 1 » marque 1 000 points. On prend le risque de relancer le dé « 6 » grâce au brelan de « 1 ».
  • On obtient « 3 » qui compte rien, on perd tout : les 100 points du premier lancer et les 1 000 points du deuxième lancer sont perdus.

Exemple en vidéo:

Points[modifier | modifier le code]

  • Le « 1 » = 100 points
  • Le « 5 » = 50 points
  • Brelan de « 1 » = 1000 points
  • Brelan de « 2 » = 200 points
  • Brelan de « 3 » = 300 points
  • Brelan de « 4 » = 400 points
  • Brelan de « 5 » = 500 points
  • Brelan de « 6 » = 600 points
  • Suite 1, 2, 3, 4, 5 = 1500 points
  • Suite 2, 3, 4, 5, 6 = 1500 points
  • 5 《1》

= 5000 points (À tout moment gagne la partie)

  • 5 « 5 » = 5000 points

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jeu de dès 5000 Classic Free – Applications sur Google Play », sur play.google.com (consulté le 18 février 2021)
  2. « Jeu de dés 5000 », sur App Store (consulté le 18 février 2021)
  3. « Règle du 5000 - Règle du jeu de dés 5000 - Comment jouer au 5000 », sur Regles de jeux | Toutes vos règles de jeux de société et de cartes : Monopoly, Trivial Pursuit, Uno, 1000 Bornes, (consulté le 18 février 2021)
  4. « Règle du Yams - Règles du jeu du Yahtzee - Jeu de dés », sur Regles de jeux | Toutes vos règles de jeux de société et de cartes : Monopoly, Trivial Pursuit, Uno, 1000 Bornes, (consulté le 18 février 2021)
  5. « Jouer ne ligne au Yams », sur www.ludicash.com (consulté le 18 février 2021)
  6. « Bouts de bois : règle du 10000 », sur boutsdebois.free.fr (consulté le 18 février 2021)