2,4,5-Trichlorophénol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis 2,4,5-trichlorophénol)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

2,4,5-Trichlorophénol
Image illustrative de l’article 2,4,5-Trichlorophénol
Identification
Nom UICPA 2,4,5-Trichlorophénol
Synonymes

1-Hydroxy-2,4,5-trichlorbenzène
2,4,5-TCP

No CAS 95-95-4
No ECHA 100.002.244
No CE 202-467-8
PubChem 7271
Apparence aiguilles incolores à blanches, odeur similaire au phénol[1]
Propriétés chimiques
Formule brute C6H3Cl3O  [Isomères]
Masse molaire[2] 197,446 ± 0,011 g/mol
C 36,5 %, H 1,53 %, Cl 53,87 %, O 8,1 %,
Propriétés physiques
fusion 67 °C[1]
ébullition 253 °C[1]
Solubilité 1 190 mg·l-1 (eau, 20 °C)[1]
Masse volumique 1,678 g·cm-3 (25 °C)[1]
Point d’éclair 133 °C (coupelle fermée)[1]
Précautions
SGH[1]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
H302, H315, H319, H410, P273, P302+P352, P305+P351+P338, P501,
Transport[1]
60
   2020   
Écotoxicologie
DL50 820 mg·kg-1[3]
LogP 3,72[1]

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le 2,4,5-trichlorophénol est l'un des isomères du trichlorophénol.

Propriétés[modifier | modifier le code]

D'après la base de données GESTIS[1].
Le 2,4,5-trichlorophénol est un solide cristallin incolore avec une odeur similaire au phénol. Il est peu soluble dans l'eau (1,2 g·l-1), mais soluble dans les solvants organiques apolaires (hydrocarbures). Il tend à se décomposer, de façon explosive, quand il est chauffé, produisant des composés toxiques organochlorés, dibenzofuranes et dibenzo-p-dioxine. Il réagit de façon dangereuse en présence d'ammoniac, d'oxydants et d'eau.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le 2,4,5-trichlorophénol est utilisé pour la préparation d'hexachlorophène, d'acide 2,4,5-trichlorophénoxyacétique et autres dérivés[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k et l Entrée « 2,4,5-Trichlorophenol » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 5 juin 2013 (JavaScript nécessaire)
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Federation Proceedings, Federation of American Societies for Experimental Biology, vol. 2, p. 76, 1943.