Toura (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tura.

Toura, tura
wɛɛn-wʋ̀ʋ̀
Pays Côte d’Ivoire
Originaire de District des Montagnes (en)
Nombre de locuteurs 50 000 (2005)
Typologie SVO
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 nic[1]
ISO 639-3 neb
IETF neb
Glottolog tour1242

Le toura (aussi écrit tura), ou wen, est une langues nigéro-congolaises de la famille des langues mandées, parlée en Côte d’Ivoire. Elle est proche du goo et du dan.

Écriture[modifier | modifier le code]

Un orthographe pratique pour l’écriture du toura a été créé par Thomas Bearth[2].

Alphabet toura[2]
a b bh d e ɛ f g gb gw i ɩ k kp kw l m n ng/ŋ o ɔ p r s t u ʋ v w y z

Les tons sont indiqués à l’aide de signes diacritiques :

  • le ton haut avec l’accent aigu ‹ á é ɛ́ í ɩ́ ó ɔ́ ú ʋ́ › ;
  • le ton mi-haut avec l’accent circonflexe ‹ â ê ɛ̂ î ɩ̂ ô ɔ̂ û ʋ̂ › ;
  • le ton mi-bas n’est pas marqué ‹ a e ɛ i ɩ o ɔ u ʋ › ;
  • le ton bas avec l’accent grave ‹ à è ɛ̀ ì ɩ̀ ò ɔ̀ ù ʋ̀ › ;

L’enclitique tonal haut ou mi-haut est indiqué avec une apostrophe culbuté suivant le mot, et l’enclitique tonal bas avec un trait suivant le mot.

La nasalisation est indiqué en suivant la voyelle d’un n si celle-ci n’est pas précédée d’un n.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. code générique
  2. a et b Idiatov 2008a.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Toura (wen) », sur Mande languages (consulté le 25 mai 2017)
  • [Idiatov 2008a] Dmitry Idiatov, Introduction au Dictionnaire toura-français, (lire en ligne)
  • [Idiatov 2008b] Dmitry Idiatov, Dictionnaire toura-français, (lire en ligne)
  • Thomas Bearth, Le Toura : esquisse grammaticale, Abidjan, SIL,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]